The Associated Press Bachar Ja’afari, chef de la délégation du gouvernement syrien à Genève.

Le chef de la délégation mandatée par le gouvernement syrien à Genève pour prendre part aux pourparlers de paix a refusé hier de discuter directement avec son homologue de l’opposition, qualifiant celui-ci de «terroriste».

Bachar Ja’afari, l’ambassadeur de la Syrie aux Nations unies, a accusé Mohammed Alloush, le négociateur en chef de l’opposition appuyée par l’Arabie saoudite, d’être affilié à  l’Armée de l’islam, un puissant groupe de l’opposition qui aurait «bombardé des ambassades» et «tué des étudiants en ingénierie», sans élaborer.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!