The Associated Press

KABOUL – Huit policiers ont été tués à deux postes de contrôle du sud de l’Afghanistan, dans la nuit de lundi.

Les autorités ont blâmé les Talibans mais ces derniers n’ont pas revendiqué les attaques.

Les forces afghanes tentent de réduire le nombre de ces postes de contrôle qui sont devenus des endroits vulnérables, dont profitent les terroristes.

Par ailleurs, des tirs de roquettes ont atteint le parlement afghan à Kaboul au moment où des responsables des services de renseignement et un ministre devaient prendre la parole.

Trois roquettes ont été tirées sur le parlement mais elles n’ont pas atteint le coeur même de l’enceinte, selon des députés . Personne n’aurait été blessé.

Des gens se disant associés aux Talibans ont revendiqué l’envoi de ces tirs et fait allusion à des victimes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!