ICI Radio-Canada / capture d''écran Gilbert Rozon à Dans l'oeil du dragon

Dans l’œil du dragon est de retour pour sa ronde printanière, une cinquième saison pour les investisseurs de Radio-Canada avec une seule survivante de la première mouture : madame Danièle Henkel. Elle a par contre confirmé qu’elle se retirerait pour la suite de l’aventure – si suite il y a.

On ne réinvente rien chez les dragons, c’est la même recette que l’an dernier avec un nouveau joueur dans la chaise d’Alexandre Taillefer : Gilbert Rozon. L’homme derrière l’énorme entreprise qu’est devenue Juste pour rire au fil des ans prodigue ses conseils et partage son opinion.

C’est d’ailleurs le problème apparent et incontournable de cette cinquième saison.

Monsieur Rozon semble en campagne de séduction depuis quelque temps en multipliant ses présences publiques (et sur scène au Zoofest). Le hic, à défaut d’un meilleur mot, c’est qu’il sonne faux aux côtés des autres dragons.

Loin de moi l’idée de lui prêter des intentions, mais quelque chose cloche avec sa présence, ses interventions, ses offres et sa façon générale de s’adresser aux entrepreneurs et aux autres dragons. Le même malaise que lors de sa dernière présence à Tout le monde en parle où il se permettait d’interrompre les autres invités pour donner son opinion et glisser des blagues.

Je … me … moi …

La prémisse de l’émission est de mettre en valeur l’entrepreneuriat et les entrepreneurs d’ici, une mission bien remplie par la plupart des dragons depuis cinq ans. Monsieur Rozon, par contre, semble être là pour d’autres motifs – se faire de l’autopromotion peut-être?

La saison est encore jeune et je me trompe peut-être, mais j’ai un malaise devant ma télévision. J’ai de la difficulté à bien le cerner, mais il est bien présent, comme un arrière-goût persistant.

Si la tendance se maintient, l’ajout de Gilbert Rozon sera un cadeau empoisonné pour la production. Le début de la fin peut-être.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!