V Télé / Capture d'écran Beach Day à V

Un slogan simple, rassembleur, racoleur et représentatif d’un rêve vendu à quelques minutes de Montréal.

«Beach Day, Every Day»

Comme un appel à la révolution pour une génération bruyante.

Du moins, c’est ce que voudrait nous faire croire les frères Primeau dans leur plus récente campagne de promo dérivée pour le désormais célèbre Beachclub de Pointe-Calumet.

Depuis le 15 juin, V dévoile sur son site une websérie exclusive suivant la vie très festive des frères Primeau et de l’entourage du Beachclub. Beach Day, Every Day sera décliné en 26 capsules sur quinze semaines avant de finalement aboutir à MusiquePlus pour la 2e saison de la télé-réalité Beachclub, présentée l’an dernier à Z suivant le rachat de l’institution par la fratrie millionnaire.

Faut se le dire, je ne suis pas du tout la clientèle cible de ces projets. Les fêtes bien arrosées sur un fond de musique électronique, les faux palmiers à deux jets de pierre de la route, le bruit, la décadence, le bronzage en canette, etc.

Ceci dit, ce n’est pas forcément une aventure vaine. C’est clair qu’on peut oublier l’optique d’éduquer la jeunesse avec un slogan comme «Beach Day, Every Day», mais la promotion du plaisir ne devrait pas être boudée pour autant.

Malgré tout, l’aventure des frères Primeau est un «success story» intéressant, même si l’enrobage est désolant. On passe un peu trop de temps à filmer de proche les bikinis et souligner les blagues salaces et douteuses. D’ailleurs, le premier épisode de la websérie s’ouvre sur la découverte de condoms magnums dans le camion d’un des frères Primeau.

Une grande découverte.

Blagues à part, vous allez souvent entendre parler de ce Beachclub cet été avec la venue de Paris Hilton, notamment.

De la bonne télé? Certainement pas, mais on peut quand même s’amuser avec les frères Primeau et la simplicité de leur plaisir.

Après tout, une génération marquante a été bercée sous la douce musique du célèbre «Sex, Drugs and Rock’n’Roll», on devrait donc survivre au «Beach Day, Every Day» des snapchatteurs compulsifs qui s’enfilent des vodkas Red Bull en dansant sur du David Guetta.

Sur ce, santé!

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!