Un élément dans chacune des finales d’Association a retenu notre attention : le réveil de l’attaque des Ravens, dans l’Américaine, et le jeu explosif du quart Colin Kaepernick, dans la Nationale. Voyons comment ces éléments influenceront les résultats des deux matchs qui seront disputés dimanche.

Ravens c. Patriots
En fin de saison, autant les analystes traditionnels que les spécialistes de l’analyse statistique s’entendaient sur une chose : les Ravens étaient moyens. Pas mauvais, pas médiocres, ordinaires. Et les séries ont commencé.

La victoire contre les Colts au premier tour était prévisible, mais le gain contre les Broncos, les grands favoris pour remporter le Super Bowl, à Denver de surcroît, a été beaucoup plus impressionnante.

Qu’est-il arrivé? Il est difficile de répondre à cette question en quelques lignes, mais une chose est claire, les Ravens sont plus agressifs et réussissent plus de gros jeux en moyenne que durant la saison régulière. L’échantillon – 2 matchs – est très petit, mais l’équipe de Baltimore a obtenu des gains de 20 verges ou plus sur 20 % de ses jeux de passe, comparativement à 11 % pendant la saison. De plus, Joe Flacco a fait un gain moyen de 10,8 verges par passe tentée en série, une augmentation de plus de 3 verges par rapport à ses performances en saison.

Et devinez quoi? Réussir de longs jeux est probablement la meilleure façon de battre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Cela ne veut pas dire que les hommes de Bill Belichick sont condamnés, même avec la blessure à Rob Gronkowski. Après tout, Tom Brady était l’architecte de la meilleure attaque de la ligue cette saison. Cela veut simplement dire que nous aurons droit à un très bon spectacle.
Prédiction : victoire de 31-27 des Patriots

49ers c. Falcons
Comme Russell Wilson et Robert Griffin III sont en vacances et comme Rob Gronkowski est blessé, Colin Kaepernick est le joueur le plus électrisant encore en action dans les séries. Le quart des 49ers a frôlé la perfection dans son match contre les Packers de Green Bay – 263 verges de gain et 2 touchés par la passe, 181 verges de gain et 2 touchés au sol.

Même si les Niners s’étaient inclinés le week-end dernier, Jim Harbaugh aurait eu raison de confier les rênes de son attaque au jeune Kaepernick. Ce dernier, en plus d’être presque aussi précis que son prédécesseur, Alex Smith, est capable de réussir de longs jeux, autant avec ses jambes qu’avec son bras.

Il sera d’ailleurs très intéressant de le voir en action contre les Falcons qui, selon ESPN, ont accordé 8,9 verges par course aux quarts-arrière adverses cette saison, la pire moyenne dans la NFL. Si quelqu’un peut exploiter cette faiblesse, c’est bien Kaepernick.

L’attaque des Falcons, quoique plus traditionnelle, est aussi très explosive. La formation d’Atlanta a été impressionnante en l’emportant le week-end dernier contre l’équipe qui est peut-être la plus équilibrée de la ligue, les Seahawks de Seattle. Le défi sera semblable dimanche. Les Falcons pourront-ils réussir un autre petit miracle?
Prédiction : victoire de 24-21 des 49ers

Gros coup
Les Eagles de Philadelphie (4-12) n’ont pas participé aux séries, mais ils ont quand même réussi un gros coup en embauchant hier l’entraîneur universitaire le plus convoité depuis la fin de la saison.

  • Chip Kelly, anciennement de l’Université de l’Oregon, remplacera donc Andy Reid à la tête de l’équipe. Il tentera de remettre les Eagles sur les rails après deux saisons décevantes.

Aussi dans Dans la zone des buts :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!