L’inspecteur viral a bien ri lorsqu’un collègue lui a envoyé l’histoire qui suit mercredi.

«Une revue scientifique accrédite la thèse d’une démolition contrôlée du World Trade Center», peut-on lire dans un article qui fait les rondes sur les réseaux sociaux. Et, bien sûr, tous les conspirationnistes de s’emballer et de crier victoire.

«Ha ha ha!» s’est dit l’inspecteur, «cette histoire ridicule sera trop facile à démentir».

Mais imaginez son étonnement lorsqu’il a vu que… ce n’est pas 100% faux. La Société européenne de la physique a bel et bien publié un article mettant de l’avant la théorie de la démolition contrôlée du World Trade Center dans le dernier numéro de son magazine, Europhysics News.

SAUF QUE… (Et c’est un gros «sauf que»)

Cela ne veut pas pour autant dire que la communauté scientifique a «adopté» cette théorie, ou même qu’elle la met de l’avant (SPOILER: l’éditeur du magazine lui-même affirme ne pas croire à cette théorie. Lisez plus bas).

L’article en question a été écrit par quatre membres de  Architects and Engineers for 9/11 Truth (Architectes et ingénieurs pour la vérité sur le 11 septembre), un groupe qui réclame une nouvelle enquête sur ce qui s’est passé en 2001. Le groupe croit entre autres que les tours du World Trade Center ont été démolies.

Rien de surprenant, donc, que les auteurs reprennent ces propos dans leur article. Ils sont d’ailleurs bien connus dans le monde des «Truthers», ces gens qui refusent de croire la version officielle des faits. Un des auteurs a perdu son poste à l’université Brigham Young parce qu’il mettait de l’avant des théories conspirationnistes. Un autre a un diplôme en… politique publique. Ok.

Mais bref, la revue scientifique en question n’applique pas la vérification par les pairs. On ne peut donc pas dire qu’il s’agit d’une conclusion scientifique. Le magazine a même pris soin d’inclure un avertissement comme quoi l’article n’est pas tout à fait scientifique et qu’il contient de la «spéculation».

Alors pourquoi diantre avoir publié l’article et ainsi donné des munitions aux conspirationnistes? Ils sont tombés sur la tête ou quoi?

L’inspecteur a donc contacté l’éditeur du magazine scientifique, Victor R. Velasco, pour en savoir plus. Ce dernier a expliqué que le magazine invite de temps à autres des auteurs à publier des articles sur des sujets controversés.

«Nous croyions que le sujet en question intéresserait nos lecteurs, et donc nous avons invité les auteurs à écrire l’article que vous avez lu. Lorsque nous avons reçu le manuscrit final, nous nous sommes rendus compte qu’il contenait plusieurs spéculations non scientifiques. Nous avons donc ajouté une note qui expliquait avec véhémence que le contenu représentait seulement le point de vue des auteurs, et non celui du magazine», a-t-il affirmé à l’inspecteur dans un courriel.

Les conspirationnistes n’ont bien sûr pas pris soin de lire cet avertissement.

«Notre point de vue est qu’il est extrêmement improbable que les bâtiments du World Trade Center aient été démolis de façon contrôlée. Par contre, puisqu’il s’agit d’un sujet controversé auprès d’experts qui ont plus de compétences dans ce domaine que nous, nous croyons que la meilleure façon (en fait, la façon scientifique) de régler de tels débats est de publier ces points de vue, et d’avoir par la suite des discussions desquelles la vérité émergera», a-t-il rajouté.

(L’inspecteur se dit que certaines personnes penseront qu’il a inventé ces citations. Voici donc une capture d’écran du courriel en question)

En somme, le magazine a permis à des conspirationnistes de mettre de l’avant leurs meilleurs arguments, pour que la communauté scientifique puisse ensuite évaluer leur théorie.

On est loin du: «une revue scientifique vient de démolir la version officielle!!!»

Donc, en gros: non, la revue scientifique n’a pas conclu que les tours ont été démolies, elle a seulement voulu permettre aux scientifiques d’évaluer cette thèse, mais, ce faisant, elle vient de donner des munitions aux conspirationnistes pour des années à venir.

Bravo les amis!

Aussi dans Inspecteur viral :

blog comments powered by Disqus