L’inspecteur viral vous avait déjà parlé de la nouvelle mode des pages Facebook ultrapartisanes, où la vérité est moins importante que le clic, et où l’on fait tout pour enrager un public cible dans le but de générer des partages.

En gros, comme le démontrait le New York Times Magazine en août, plusieurs comiques ont compris que: 1) beaucoup de gens ont des opinions politiques polarisées, 2) les gens aiment lire des articles qui confirment ce qu’ils pensent déjà, et 3) si on enrage ces gens, ils sont beaucoup plus portés à cliquer et à partager un article. Le hic, c’est qu’il est difficile de trouver, à chaque jour, de nouveaux faits pour alimenter l’hystérie de son lectorat. Solution: déformer les faits pour leur offrir une histoire plus susceptible de le faire réagir ou, encore mieux, inventer des histoires de toutes pièces.

Voici que Buzzfeed News a mené une étude assez géniale sur ce type de page Facebook. Pendant une semaine, une équipe de Buzzfeed a examiné toutes les publications provenant de neuf pages Facebook américaines: trois médias d’information de masse (Politico, CNN et ABC News), trois pages ultrapartisanes de gauche (The Other 98%, Addicting Info et Occupy Democrats) et trois pages ultrapartisanes de droite (Eagle Rising, Right Wing News et Freedom Daily).

Après avoir analysé 2282 publications et les avoir classés dans quatre catégories – Vrai, Faux, Mélange de vrai et de faux et Ne contient pas d’information (textes d’opinion ou satirique) –, Buzzfeed a déterminé que:

Quelque 19% des publications des pages ultrapartisanes de gauche et 38% de celles des pages ultrapartisanes de droite sont soit «Fausses» ou contiennent un «Mélange de vrai et de faux». Pour les médias de masse, 0% des publications étaient carrément fausses et 0,7% contenaient un mélange de vrai et de faux (dans ce cas, il s’agissait d’une rumeur non confirmée reprise par ces médias).

Ça, en soit, c’est assez inquiétant, puisque trois pages ultrapartisanes, The Other 98%, Occupy Democrats et Right Wing News, ont plus d’abonnés que les trois pages des médias de masse, ce qui veut dire qu’elles ont plus d’impact sur les réseaux sociaux que ces derniers. Misère.

Mais attendez, ce n’est pas fini!

Buzzfeed a aussi analysé le nombre de partages sur Facebook selon chaque catégorie. Pour chaque page partisane, la catégorie qui a suscité le plus de partages en moyenne (excluant la catégorie «Ne contient pas d’information») a été la catégorie «Faux» ou «Mélange de vrai et de faux».

Pensez-y une seconde.

On a là la preuve, noir sur blanc, que le mensonge marche mieux sur les réseaux sociaux, surtout quand il est question de politique.

Et on accuse les politiciens d’être menteurs.

P. S.: L’inspecteur vous invite à aller lire l’article de Buzzfeed News! Normalement, il se serait contenté de simplement vous envoyer un lien, mais il est conscient que plusieurs d’entre vous ne lisez pas l’anglais. Voilà pourquoi il en a fait un résumé en français, mais si vous le pouvez, allez lire l’article original de Buzzfeed. Vos clics et vos partages encouragent les reportages de qualité.

Aussi dans Inspecteur viral :

blog comments powered by Disqus