Bon, débarrassons-nous de cette histoire au plus sacrant.

Plusieurs articles circulent où on affirme que l’Organisation des nations unies (ONU) veut donner «des droits sexuels et reproductifs» à des enfants de 10 ans. On ajoute que cela donnera «un visa de respectabilité et d’immunité totale à cette engeance composée de pédo-criminels et de pédo-satanistes qui viole, torture et tue les enfants».

Rien de moins.

L’inspecteur viral ne sait pas pourquoi on parle de ça aujourd’hui, puisque l’histoire date de 2012. La plupart des ces textes renvoient à cet article du Center for Family and Human Rights (Centre pour les droits des familles et des humains, ou CFHR, un groupe aux allures religieuses opposé à toute forme d’avortement), on affirme que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, a déclaré que «les jeunes, comme toutes les autres personnes, partagent un droit humain à la santé qui inclut les droits à la santé sexuelle et procréative».

Impossible de retrouver cette citation de M. Ban, donc c’est assez louche.

Dans ce texte, on affirme que l‘International Planned Parenthood Federation (Fédération internationale de la parentalité planifiée, ou IPPF) fait du lobbying auprès de l’ONU pour permettre à tous les enfants de se faire avorter tout le temps, 24h sur 24 (pour le fun? L’article ne le dit pas).

Il est vrai que l’IPPF a publié une déclaration des droits sexuels, et que ceux-ci incluent les enfants.

QUOI??? BANDE DE DÉGUEULASSES!

Wô patate.

Voici ce qu’on peut lire, entre autres, à propos des enfants dans cette déclaration:

«Tous les enfants et adolescents ont le droit d’être protégés contre toutes les formes d’exploitation, soit : la protection contre l’exploitation sexuelle, contre la prostitution des enfants et contre toutes les formes d’abus, de violence et de harcèlement sexuels, comme la coercition d’un enfant pour le contraindre à se livrer à une activité ou une pratique sexuelle et l’utilisation des enfants dans le cadre de spectacles ou de publications à caractère pornographique.»
Ah. Ouain. C’est plate pour les «pédo-criminels et pédo-satanistes», ça.
Ce qui fait sursauter les groupes comme le CFHR, c’est quand l’IPPF se met à dire que toute personne a le droit «de décider d’avoir ou non des enfants, de décider librement et en toute responsabilité du nombre de ses enfants», ce qui veut dire, selon la traduction du CFHR: «AVORTEMENTS GRATUITS POUR TOUT LE MONDE!!!».
En fait, dans une déclaration publiée en mi-octobre à l’occasion de la journée mondiale des filles, l’ONU faisait remarquer que beaucoup trop d’adolescentes sont forcées à se marier jeunes et à avoir des enfants contre leur gré, ou sont victimes de la traite de personnes. L’ONU appelle donc la communauté internationale à porter une attention particulière aux besoins des filles.
Remarquez que nulle part on parle de légaliser la pédophilie, tout le contraire.

Aussi dans Inspecteur viral :

blog comments powered by Disqus