L’internet aime les belles histoires. Dans le cas des attentats meurtriers du 22 mars à Bruxelles, il y avait peu d’histoires non-déprimantes à raconter.

Voilà surement pourquoi l’histoire de Mason Wells, ce jeune missionnaire mormon blessé lors des attentats, a fait le tour du monde.

Vous voyez, Mason Wells en était à son troisième attentat terroriste dans sa jeune vie de 19 ans. D’après plusieurs articles, Mason était non seulement à quelques mètres de la bombe qui a explosé dans l’aéroport international de Bruxelles, mais aussi au marathon de Boston pendant l’attentat d’avril 2013 qui a tué 3 personnes et en a blessé 264, et AUSSI à Paris lors des attentats de Paris en novembre 2015, qui ont fait 130 morts et 413 blessés.

Il y en a qui sont malchanceux.

Sauf que…

…si l’inspecteur vous en parle, vous doutez qu’il y a un problème avec l’histoire. Plusieurs médias (Métro inclus!) semblent avoir répété l’histoire en exagérant un peu.

C’est que, en regardant les entrevues qu’ont accordé aux médias le père de Mason, Chad Wells,  et des représentants de l’Église mormone, on voit qu’on s’est emballé en disant qu’il a «survécu» à trois attentats majeurs.

Selon cette entrevue avec ABC, le père affirme que «ceci est le troisième attentat [de Mason]», avant de préciser que Mason était «en France» pendant les attentats de Paris.

«En France»… La France, c’est gros:

Capture d’écran 2016-03-24 à 15.04.35

Dans cette photo: le plus grand pays à se situer entièrement en Europe: la France. En gros: c’est gros.

Dans cette entrevue accordée au New York Daily News, l’évêque mormon Scott Bond affirme que Mason se retrouvait à la mission française de l’Église «à quelques heures de Paris» pendant les attentats du 13 novembre. Cette information a été corroborée par le réseau ABC le jour des attentats.

Il y a deux missions de l’Église mormone en France, une à Paris (où Mason ne se retrouvait pas), et l’autre à… Lyon. C’est où, Lyon? Là:

Capture d’écran 2016-03-24 à 14.55.48

Dans cette photo: En haut, Paris. En bas, Lyon. Entre les deux, une bonne petite trotte.

D’après Google, Lyon se retrouve à 467km de Paris, et le trajet prend 4h20 à accomplir (les amis Français de l’inspecteur pourront surement démentir à leur tour cette affirmation de Google).

Bref, l’inspecteur comprend qu’il peut être très traumatisant de se retrouver dans un pays lors d’une situation de crise, mais on ne peut pas dire que Mason Wells a «survécu» aux attentats de Paris. Si c’était le cas, tous les Montréalais pourraient affirmer qu’ils ont «survécu» à la fusillade d’Ottawa de 2014:

Capture d’écran 2016-03-24 à 15.10.54

Dans cette photo: la distance entre Montréal et Ottawa, que Google Maps évalue à 200km.

L’inspecteur sent que plusieurs personnes vont maintenant aller modifier leur profil de site de rencontre.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!