TVA Boomerang

J’aimais déjà la comédie Boomerang de TVA l’an dernier, mais la deuxième saison de la série imaginée par Catherine-Anne Toupin est meilleure que la première, de loin, parce que les repaires sont installés et la formule fonctionne – tout simplement. 

Pas besoin de se compliquer la vie avec des situations loufoques, des revendications féministes ou des bureaux chics du centre-ville de Montréal. Non, pas du tout. Des bons textes, une distribution solide et variée et une progression en crescendo d’un épisode à l’autre et voilà, de la bonne télé sous nos yeux. 

Depuis septembre, on plonge un peu plus dans l’univers de cette famille et on est invariablement charmé par Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin, sa conjointe autant à l’écran que dans la vraie vie. Sauf que je serais tenté de vous dire que ce sont les personnages de soutien qui font la série, particulièrement le couple de parents campé par Marc Messier et Marie-Thérèse Fortin. Il y a aussi les ajouts pimentés de Fabien Cloutier et, nouveauté cette année, l’injection d’une bonne dose de surprise avec la présence de Luc Senay et Diane Lavallée.

Vous reconnaîtrez aussi Rachel Gratton (les Simone) et l’humoriste de la relève Marie-Lyne Joncas.

C’est simple, personne ne détonne dans la distribution même si quelques histoires sonnent un peu plus faux. Heureusement, rien ne ralentit le rythme et c’est un plaisir de retrouver tout ce beau monde le lundi soir.

J’avais des réserves lors de la première saison et elles se sont dissipées à force d’évoluer avec les personnages. C’est de loin ma comédie québécoise favorite présentement en ondes, ce que je n’aurais pas cru possible à pareille date l’an dernier.

Qui plus est, TVA a développé une portion web originale pour la série et c’est vraiment plaisant, surtout l’émission de rénovation avec Fabien Cloutier et Marc Messier. Évacuez tous les nombreux défauts des infâmes capsules Synvain Rénove et vous obtenez une bonne production comme «C’est pas compliqué», la minisérie de rénovation de l’émission.

Les nostalgiques y verront une petite dose de Monsieur Bricole dans La Petite Vie.

Bref, ne ratez pas la fin de la saison et ce sera de retour l’an prochain, pour notre plus grand plaisir.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus