ICI Radio-Canada Télé / capture d'écran Alice Paquet

Un souper presque parfait présente sa semaine spéciale Québec à partir de ce soir. 

Jusqu’ici, rien à signaler, sauf un léger détail: Alice Paquet sera parmi les participantes de la semaine. 

Pour la petite histoire, Alice Paquet est la jeune femme qui a accusé publiquement l’ancien député libéral Gerry Sklavounos d’agression sexuelle cet automne. Alice Paquet est aussi la jeune femme qui se fait faire son procès sur la place publique depuis avec des bassesses franchement dérangeantes afin de jeter un doute sur son témoignage. 

Sans entrer dans les sordides détails de l’histoire, disons que l’opinion publique n’est pas tendre à l’endroit de madame Paquet depuis sa sortie et il est difficile de regarder le tout sans s’attrister de la méchanceté des gens vis-à-vis une présumée victime d’un acte odieux. 

Bref, Alice Paquet a tourné avec l’équipe d’Un souper presque parfait cet été, avant toute cette histoire, et maintenant V et la production choisissent de quand même diffuser cette semaine mettant en vedette la jeune femme au cœur de cette tempête médiatique. 

Pourquoi? 

J’ai eu un bref échange avec André Ducharme sur les médias sociaux qui me soulignait que c’était quand même complexe de changer les plans et que ça ne relevait pas forcément de la production. Mais, à part jouer à la patate chaude, j’ai de la difficulté à concevoir qu’une simple rencontre n’aurait pas suffi à changer le tout et nous offrir une semaine de rediffusion, par exemple. 

On a déjà décalé des épisodes de fiction aux États-Unis en réaction à des attentats terroristes, j’ai de la difficulté à croire que si V avait vraiment eu la volonté de ne pas jeter de l’huile sur le feu, les épisodes seraient restés dans la voûte pendant un temps. 

Comprenez-moi bien, je ne dis pas que V et la production feront de madame Paquet un dindon de la farce. Pas du tout, même que la semaine avec la jeune femme risque d’être d’une banalité sans nom. Tartare, salade de roquette, du vin… rien pour écrire à sa mère. 

Mais, ce que V fait c’est ouvrir la porte aux commentaires des gens. 

En diffusant la semaine de madame Paquet, on l’expose encore plus au regard du public, regard qui n’est pas toujours raisonné ou raisonnable, particulièrement avec un sujet sensible comme celui de la dénonciation d’une présumée agression sexuelle. 

Ici, on regarde dans l’autre direction en se évacuant toute responsabilité. On laisse le public avec l’arme du crime et on quitte la pièce… ce qui arrivera arrivera. 

Je ne trouve pas ça responsable de la part d’un diffuseur et je suis déçu qu’on ne prenne pas un pas de recul. Ce n’est pas comme si une semaine d’Un souper presque parfait était vitale à la grille de V, le public aurait compris un peu de pudeur avec ce dossier, du moins, j’ose l’espérer. 

On a raté, ici, une belle occasion de prendre une décision humaine. 

The Show Must Go On… oui, mais non, pas tout le temps.

Aussi dans La boîte à images :

blog comments powered by Disqus