CTV Cardinal

Avez-vous regardé le premier épisode de la nouvelle série de Podz sur les ondes de CTV ou de Super Écran?

Cardinal, c’est le gros canon de la saison au Canada anglais et CTV mise gros sur la production chapeautée par le réalisateur québécois (19-2, Minuit le soir) qui mets en vedette Billy Campbell, dans le rôle-titre, et Karine Vanasse pour former une paire de détectives chargées de résoudre une série de meurtres dans une petite ville fictive du nord de l’Ontario.

On présentait cette semaine le premier de six épisodes et déjà, l’efficacité est au rendez-vous. On nous dévoile rapidement, mais efficacement, ce qui tourmente l’enquêteur Cardinal et on plonge directement dans une enquête qui n’épargnera pas le corps policier d’une petite ville froide où se côtoie les bonnes intentions et la friction réelle entre les premières nations et la police blanche.

Mentionnons tout de suite l’utilisation de l’hiver et de la froideur au cœur de l’intrigue. Comme c’était le cas avec Série noire, au Québec, ou Fargo aux États-Unis, les difficultés et les inconvénients associés au climat augmentent le malaise ambiant et bonifient la trame de fond sur laquelle se joue cette enquête à glacer le sang.

Vous y retrouverez des éléments de Silence of the Lambs, un brin de True Detective et la touche de Podz qui aime poser sa caméra et laisser ses plans respirer et l’action exister à l’intérieur d’un cadre sans artifice.

Je ne veux rien vous vendre de l’intrigue, parce que six heures ça passe vite, mais je vous suggère de ne pas attendre avant de visionner la série pour en faire une séance de gavage dans un mois et demi. Allez-y à petite dose, laissez-vous habiter par cette série hivernale et décanter les choses que vous verrez.

Comme une petite gâterie, au lieu d’un gros festin qui provoquera quelques maux de ventre.

Pour une fois que CTV nous offre un rendez-vous intéressant à la télé autre qu’une série américaine ou une comédie de situation maladroite qui finit toujours par parler de hockey. Ici, on ose, et on offre les moyens à un créateur de talent comme Podz d’adapter une série de livres à succès.

C’est dense, visuellement troublant et bien rendu par la paire d’enquêteurs.

J’ai déjà hâte à la semaine prochaine.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!