NBC, capture d'écran The Good Place

Même si elle a déjà terminé sa deuxième saison sur les ondes de NBC, la comédie The Good Place ne possède pas le succès d’une sitcom traditionnelle avec des cotes d’écoute plutôt modestes et c’est peut-être la meilleure comédie que vous ne regardez pas encore.

Heureusement pour nous, Netflix possède les droits de la première saison et il est désormais facile de faire le rattrapage.

The Good Place, c’est une incursion ludique dans la vie après la mort avec Kristen Bell en vedette et Ted Danson (Cheers) qui fait son retour à la comédie après de nombreuses années plus dramatiques. En bref, Bell se retrouve par erreur dans un lieu, The Good Place, qui fait office de paradis dans l’après-vie et Danson est le créateur et le curateur de cet endroit dans lequel Bell tentera de s’adapter afin d’éviter la damnation éternelle.

C’est évidemment bien plus que ça, notamment en raison des très intéressants personnages de soutien, mais j’essaie de ne pas trop vous vendre la mèche.

Contrairement à des séries moins intéressantes comme Dead Like Me, The Good Place s’attaque au dense sujet qu’est la vie après la mort sans trop s’enfarger dans ses gros sabots. On ne rit pas aux éclats avec des sketchs et de l’humour physique, comme dans The Office par exemple, mais on nous présente des situations intelligentes et loufoques et chaque revirement de situations ajoute une couche de nuances très intéressante à la série.

C’est vraiment très bien écrit.

De plus, le format de treize épisodes par saison fait qu’on dévore le tout très rapidement et avec le rythme soutenu de chaque demi-heure, on ne s’ennuie pas une seconde. Ce qui est rare devant une sitcom.

Le créateur, Michael Shur, ne cache pas ses influences, lui qui a travaillé sur The Office et Parks and Recreation avant d’avoir sa série à lui. C’est d’ailleurs tout à son avantage puisque The Good Place puise le meilleur de ces deux projets tout en se créant une identité propre avec sa palette de couleurs vives, ses thèmes non orthodoxes et une approche résolument cynique face à l’existence et l’être en tant qu’être.

Si vous cherchez frénétiquement sur Netflix quoi regarder ce soir, donnez une chance à The Good Place.

Suivez Stéphane Morneau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!