Métro

Quoi de plus frustrant que de devoir parler à quelqu’un d’injoignable? Les origines de cette difficulté sont multiples. La personne n’a pas de réseau, elle est partie en vacances, son ordinateur est défectueux, elle est débordée, elle est sur son lieu de travail, elle est en famille… la liste peut être longue.

De votre côté, vous ne pouvez vous empêcher de penser que cette personne vous évite. Ça vous met en rogne, et vous en faites une affaire personnelle. Votre insistance devient quasiment du harcèlement, ce qui amène votre interlocuteur à vous prendre en grippe. Plutôt que d’appeler frénétiquement quelqu’un qui ne répond pas, voici quelques conseils qui devraient vous permettre d’arriver à vos fins.

Ce n’est peut-être pas le bon moment. Changez l’heure de la prise de contact. Si vous appelez tous les jours à 13h, sans succès, passez donc votre appel à 9h. La personne que vous cherchez à joindre sera peut-être plus disponible. Ne laissez pas trop de messages. Que vous en laissiez 10 ne change rien au fait qu’elle ne souhaite pas vous rappeler.

Variez vos outils de communication. C’est moins rébarbatif, et certains sont plus réceptifs à l’écrit qu’à l’oral. Essayez un courriel ou un texto. Et si la personne ne peut vous parler durant le jour, rien ne dit qu’elle ne prendra pas quelques minutes en soirée pour répondre à votre courriel.

Si vous devez entrer en contact avec un cadre, il est parfois sage de vous adresser à son adjoint, qui sait à quel moment de la journée il est le plus disposé à écouter.

Mais vous avez probablement raison, il est fort possible que votre interlocuteur ne tienne pas à vous avoir au bout du fil. Il est très facile, avec l’affichage du numéro, de filtrer les appels. Tous les agents de collection qui lisent cet article se disent que c’est pour ça qu’ils appellent avec un numéro masqué. Certes, mais les gens ne sont pas dupes, ils se méfient des appels anonymes. Il est bien plus efficace de changer de numéro. Vous pouvez utiliser un cellulaire, un téléphone résidentiel, le téléphone d’un ami et même une bonne vieille cabine téléphonique.

En changeant constamment de numéro, vous faites d’une pierre deux coups, car non seulement vous augmentez vos chances de succès, mais en plus, lorsque votre cible décrochera le téléphone, il n’y aura pas de malaise quant au nombre d’appels que vous aurez passés.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!