Personne ne s’attendait à de grande chose en matière d’environnement dans le budget 2014-2015 déposé ce jeudi par le ministre québécois des Finances, M. Carlos Leitao.

Nous le savons depuis longtemps, la priorité du gouvernement Couillard dans le cadre de ce budget est le retour à l’équilibre budgétaire. Cela étant, plusieurs se questionnent sur la manière dont le gouvernement s’y prend pour retrouver cet équilibre et cela est d’autant plus vrai dans le secteur de l’environnement.

Alors que les dépenses de programmes ont augmenté en moyenne de 40% au cours des dix dernières années (61% pour la santé, 43% pour l’éducation), celui de l’environnement a plutôt diminué de 5%.

La situation n’est pas différente cette année puisque le budget de ce ministère se voit imposé une autre compression de 3,3%.

Cette situation rend irréaliste la réalisation d’importants et ambitieux mandats confiés au ministère du Développement durable, de l’environnement et de la lutte aux changements climatiques (MDDELCC) en matière, notamment, de changements climatiques et de développement durable.

Imaginez un peu, le budget du MDDELCC ne représente même pas 0,02% du budget provincial alors que sa mission et son importance ne cesse d’augmenter; on a qu’à penser à toute la question des changements climatiques!

Je discutais plus tôt cette semaine avec un fonctionnaire qui me disait que «pour plusieurs ministères à caractères économiques, le ministère de l’environnement n’a aucune importance, c’est comme si tout ce que l’on faisait c’est du macramé».

Bien sûr, discuter du financement du ministère de l’environnement ne soulève pas les foules comme le font plusieurs des dossiers dont ce ministère est pourtant responsable.

Plusieurs organisations ont d’ailleurs réclamé que le budget de l’environnement soit ramené à moins 200M$, ce qui apparait comme un minimum vital. De toute évidence, ce dossier est loin d’être réglé.

Aussi dans La vie en vert :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!