Archives Métro Despatie pourrait mystifier les arbitres et faire prendre plusieurs punitions à ses adversaires.

Alexandre Despatie a fait son dernier plongeon olympique cette semaine, un plongeon dont on dit qu’il n’était pas très bon. Nous qui ne sommes experts qu’en plongeons de P.K. Subban sommes mal placés pour juger puisque pour nous, la seule différence entre deux plongeurs réside dans la couleur de leurs speedos.

Après-carrière
Il reste que Despatie a marqué l’histoire sportive du Québec et on aimerait qu’il ne sombre pas dans l’oubli après sa retraite. Trop de retraités qui se définissaient par leur travail sombrent dans la dépression au moment de la retraite. C’est pourquoi nous avons pensé soumettre au petit Alexandre quelques activités qui pourraient l’occuper à l’avenir.

• Se présenter pour la CAQ: Avec ses deux médailles d’argent à Athènes et Beijing, on sait maintenant qu’Alexandre est un gars à l’argent. Il fitterait donc assez bien au sein d’un parti de comptables.
• Devenir acteur: Voilà un domaine où il a déjà de l’expérience grâce à son rôle dans l’excellent film À vos marques… party 2. Bon, d’accord, ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça.
• Devenir gros: S’il cesse de s’entraîner bientôt tout en continuant d’être porte-parole de McDonald’s, Alexandre pourrait très vite exceller dans le monde de l’obésité.
• Jouer pour Canadien: Grâce à son expertise en matière de plongeon, Despatie pourrait mystifier les arbitres et faire prendre plusieurs punitions à ses adversaires pour donner à Canadien avantage numérique par dessus avantage numérique. En plus, il a déjà de l’expérience pour ce qui est des commotions cérébrales, ce qui l’aiderait à être accepté par
ses coéquipiers commotionnés.

Comme Laraque
Bien que nous croyons que le plongeur soit bien jeune pour prendre sa retraite et qu’il devrait peut-être songer à participer aux prochains jeux, nous pensons que l’option la plus intéressante pour lui reste Canadien. Reste juste à savoir s’il sait patiner. Mais c’est un détail. Après tout, Georges Laraque a joué plusieurs saisons dans la LNH…

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!