Getty Images Carey Price

Ça va moyen pour Canadien par les temps qui courent. L’équipe connaît un début de saison au-delà des attentes, mais a des problèmes de constance. Difficile toutefois de reprocher aux jeunes de nos jours de manquer d’intensité.

C’est pourquoi plusieurs montrent Carey Price du doigt. Certains disent qu’il serait le talon d’Achille de l’équipe. Pour ceux qui se le demandent, cette expression vient d’un film avec Brad Pitt, comme l’a déjà expliqué l’ancien joueur Bruno Gervais. Brad Pitt aurait eu des problèmes au bas du corps qui l’aurait empêché de combattre les Troyens, ou quelque chose comme ça.

Ça va tellement mal que des experts professionnels ont dit à la radio qu’il y aurait même déjà des rumeurs selon lesquelles Price intéressait Seattle. Oui, cette équipe qui n’existe pas encore. On a atteint un autre niveau dans le concept de «rumeur» ici.

Il semble toutefois que le problème de Price ne réside pas dans son talon, mais dans ses jambières. C’est que le gardien a décidé d’essayer pendant deux matchs les jambières rouges qu’il portait auparavant à l’entraînement.

Jonathan Drouin s’est d’ailleurs dit surpris de cette nouvelle donne dans une entrevue de fond après le match de samedi dernier. On aurait préféré se retrouver dans un Uber avec lui pour avoir plus de détails, mais il a refusé notre offre de covoiturage.

C’est que, selon des professionnels de la vision qui offrent un deux-pour-un sur les montures, le fait d’être tout de rouge vêtu met l’emphase sur les ouvertures devant le filet où lancer un projectile, ou plus précisément dans le cas qui nous concerne : une rondelle.

Est-ce à dire que Canadien peine a être constant parce que son gardien veut être à la mode? Sans aucun doute, peut-être. Price a bien fait de sacrifier le paraître pour l’efficacité hier soir. Blanc is the new rouge, comme dirait Jean Airoldi. La solution aux problèmes de Canadien réside peut-être tout simplement dans le changement de styliste de Carey Price.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!