Il est du hockey comme de la religion catholique, à part pour les affaires de poissons pis d’eau changée en vin, qui font que nous devrions, nous Québécois, être heureux de vivre dans cette extraordinaire époque qui nous permet de jouir d’un printemps à double résurrection.

Non seulement le petit Jésus ressuscitera dans le coin de Pâques, mais la parousie (oui, c’est du sport, mais c’est aussi une chronique où le clavier se fait aller le Wikipédia à qui mieux mieux), donc la parousie, le second avènement du petit Jésus, se fera voir également sur la glace alors que naîtra la nouvelle nouvelle Ligne Nationale de Hockey sur Glace.

Imaginez donc que, depuis le dernier lock-out, nous faisions face, nous les fans, à une nouvelle Ligne Nationale, retravaillée, reformulée, repensée. Eh bien moins de huit ans plus tard, nous devrons nous habituer à gérer une nouvelle nouvelle Ligne Nationale. Reretravaillée, rereformulée, rerepensée.

Ce que cela implique? Premièrement et finalement, que le seul changement important dans cette nouvelle entente, c’est que le fan, le partisan de hockey, est aujourd’hui conscient que ce sport qu’il aime lui a manqué de respect pour une deuxième fois en moins d’une décennie.

La nouvelle nouvelle Ligne Nationale, c’est une organisation où le fan aura son mot à dire, aura le droit d’imposer ses limites, de dire qu’il en a assez de payer aussi cher pour des billets, pour de la bière, pour de la saucisse. Il voudra se faire respecter. Il aura entre les mains le destin du sport. Et il aura raison.

Premier match intraéquipe
Entre autres nouvelles, une masse de partisans faisaient la file jeudi matin, à des températures sibériennes pouvant provoquer l’amputation d’un membre, afin d’aller voir un match intraéquipe gratis qui était disputé le soir. Lors de cette représentation, le Club de Hockey Canadien a offert un hot-dog, une liqueur et un sac de chips, eux aussi gratis.

Les billets pour la prochaine saison sont en vente au même prix que l’an passé, ou à peu près. L’ère de la nouvelle nouvelle Ligne Nationale est commencée.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!