Il s’en passe des choses dans le monde du sport. Il y a le Tour de France (ou ce qu’il en reste), il y a la défensive de l’Impact qui est bousculée par le renvoi de Soumaré et par l’épouse de Laurent Ciman qui semble beaucoup aimer Montréal. On nous dit qu’il y a aussi les Alouettes, mais ça reste à prouver.

Pourtant, ce qui a le plus fait jaser dans les chaumières hier, c’est la canicule. Et le nouveau contrat de Michaël Bournival.

Bournival, cet excellent ailier de troisième trio et demi vient de parapher une entente d’un an avec Canadien. Certains diront que la profondeur n’a pas de prix et qu’on n’a jamais trop de joueurs de troisième trio et demi. Dans la mesure où lesdits joueurs ne se ramassent pas sur le premier trio, nous sommes assez d’accord avec ça.

Reste à savoir si Bournival pourra se tailler un poste avec l’équipe avec tous les plombiers que Canadien a embauché cet été. Est-ce que le fait qu’il soit Québécois pourrait lui nuire? À talent égal, Michel Therrien a tendance à bencher les Québécois. Faut dire qu’ils sont les seuls à pouvoir déchiffrer sa parlure. Et lui répondre. S’il veut relancer sa carrière, Bournival devra donc se méfier de Therrien… ou demander d’être échangé au Colorado.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!