THE CANADIAN PRESS On savait que P.K. était généreux sur la glace, distribuant les passes avec beaucoup de compassion à ses coéquipiers moins talentueux, mais on ne le savait pas philanthrope.

Vous avez peut-être vu passer ça si vous ne vivez pas dans une grotte: P.K. Subban a décidé de donner 10 millions de dollars en sept ans à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Une très grosse nouvelle, presque aussi grosse que s’il avait réussi un tour du chapeau.

On savait que P.K. était généreux sur la glace, distribuant les passes avec beaucoup de compassion à ses coéquipiers moins talentueux, mais on ne le savait pas philanthrope.

Le système
Bien sûr, cette situation pourrait nous faire réfléchir sur le monde dans lequel on vit. Est-ce que le système fonctionne bien lorsqu’on doit faire appel à des dons privés pour le financer? Est-ce une bonne idée de laisser des particuliers se substituer à un gouvernement élu démocratiquement pour gérer notre argent? Doit-on laisser de richissimes mécènes décider pour nous ce qui doit être financé?

Si nous avions le temps de penser à tout ça, nous répondrions probablement non à toutes ces questions. Mais le camp d’entraînement de Canadien vient de commencer et ça nous occupe beaucoup trop pour nous permettre de réfléchir sur le monde dans lequel on vit. De toute façon, le geste de Subban est génial indépendamment des réticences qu’on peut avoir face à la philanthropie.

«L’avenir c’est garant du passé, c’est ça qui faut dire?» – Michel Bergeron

 

Capitaine?
Suite à ce don, plusieurs ont d’ailleurs dit que c’est à Subban que devrait revenir le titre de capitaine de Canadien. Pourtant, avoir beaucoup d’argent ne fait pas de vous un bon chef. Regardez ce qui se passe au PQ. Selon nous, l’influence positive de Subban aura un impact sur l’équipe sans qu’il soit nécessaire de lui donner le «C».

En plus, Subban pourrait s’être donné une belle option d’achat sur le trophée King Clancy, remis au joueur s’étant le plus impliqué dans la communauté. Ajoutez à ça le trophée Norris qu’il remportera assurément, et nous voilà prêts à oublier tous nos problèmes. Juste pour ça (et pour les enfants malades), il faut le remercier.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!