On n’avait pas vu ça depuis longtemps. Depuis l’époque où Jaroslav Halak était bon en pas pour rire, en fait. Une vraie lutte entre deux gardiens pour obtenir le poste de numéro un à Montréal. Il ne reste plus grand-chose de cette lutte. Seulement de beaux souvenirs. Et Lars Eller.

Cette saison, on a plutôt droit à une lutte pour ne pas obtenir le poste de gardien numéro trois entre deux gardiens numéro deux qui jouent au gardien numéro un. Et si on additionne tout ça, ça donne huit.

Les rumeurs veulent qu’une compétition entre deux gardiens les pousse à se donner au maximum, ce qui est quand même un peu inquiétant. Est-ce à dire qu’habituellement, ils ne sont pas assez motivés pour se donner au maximum?

En tout cas, il semble que Tokarski soit tombé dans l’oeil de Michel Therrien. Pourtant, il n’y a pas si longtemps (mettons, deux semaines), Mike Condon était considéré comme la huitième merveille du monde. Tellement qu’on ne faisait presque plus de jeux de mots avec son nom.

Mais voilà, Condon est crevé et Tokarski en profite pour se faufiler.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!