Collaboration spéciale Dans certains cas, comme dans ce restaurant Burger King de Singapour aménagé par la firme Outofstock, les designers vont même jusqu’à évoquer une ambiance se rapprochant davantage du lounge que de la salle à manger.

Plusieurs grandes chaînes de restauration rapide tentent actuellement de redéfinir leur image publique en faisant notamment appel à de grands designers.

Rappelez-vous de votre dernière expérience dans un restaurant de type « fast-food ». Il y a de fortes chances que vous ayez dégusté votre burger ou votre frite dans une salle à manger suréclairée au néon, assis sur une banquette au confort discutable. Aviez-vous en prime une trame sonore de cris d’enfants s’amusant à proximité dans un bassin rempli de boules de plastique colorées?

Traditionnellement, la plupart de ces restaurants reposent sur un modèle d’affaires similaire, basé sur un principe incontournable : assurer un renouvellement rapide de la clientèle. La relation client-employé doit donc se réduire au strict minimum. Votre repas sera préparé à la vitesse de l’éclair et on espère essentiellement que votre visite se limite à une vingtaine de minutes tout au plus. C’est pourquoi le confort des clients dans la salle à manger importe peu; on veut que vous décolliez rapidement!

Cependant, cette époque semble tirer à sa fin. C’est du moins ce que laissent présager quelques grandes chaînes de restauration rapide, telles que McDonald’s, Burger King ou encore Starbucks. Non seulement ces leaders mondiaux doivent diversifier leur menu (notamment en le rendant plus santé), mais ils font également plus souvent appel à de réputées firmes de design intérieur pour renouveler l’image de leurs restaurants. Montréal commence d’ailleurs à se soumettre à cette tendance.

«Le consommateur est de plus en plus exigeant et la compétition entre les chaînes est féroce, explique Jordan Le Bel, professeur spécialisé en marketing alimentaire à l’Université Concordia. Le client est désireux d’obtenir un menu un peu plus raffiné que le traditionnel fast-food – des sushis, par exemple – et veut également retrouver un meilleur confort sur place. Les McDonald’s et les Burger King de ce monde ont donc dû réagir et s’adapter avec une offre un peu plus haut de gamme pour suivre cette tendance.»

Résultat? Les lumières sont tamisées grâce à de jolies lampes, des banquettes rembourrées (parfois en cuir!) font leur apparition et les matériaux plus chaleureux, comme le bois, se répandent. Dans certains cas, les designers vont même jusqu’à évoquer une ambiance se rapprochant davantage du lounge que de la salle à manger. Cette convivialité invite ainsi le consommateur à rester plus longuement sur place, espérant en bout de ligne lui vendre un produit complémentaire à son repas, tel un dessert.

«Les recherches démontrent de plus en plus l’importance du design intérieur pour influencer le choix du consommateur, indique Jordan Le Bel. Le client recherche dorénavant une expérience, pas seulement un menu.»

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!