Métro Le temps des vacances est tout indiqué pour décrocher des sources de stress et se remettre en forme mentalement.

Que faites-vous pendant vos vacances? Une expédition en forêt? L’ascension de quelques montagnes? Le tour de la Gaspésie à vélo? Un triathlon? Et si la réponse était tout simplement «Je vais me reposer et profiter du temps que j’ai avec les personnes que j’aime»?

Dans une société axée sur l’image et sur la performance, est-ce une réponse acceptable? Peut-être que ça ne fera pas des photos époustouflantes à partager sur les réseaux sociaux ni des récits palpitants à raconter, mais ça nous ferait peut-être le plus grand bien! Rencontre avec Marc-André Dufour, psychologue clinicien et passionné de santé mentale.

Certaines personnes ont besoin de sortir totalement de leur routine pour décrocher. D’autres ont besoin de vivre des sensations plus fortes afin de se distraire de leur quotidien. Mais il est dommage que des personnes se sentent mal à l’aise de dire qu’elles n’ont «rien de spécial» de prévu, qu’elles se laisseront guider par l’inspiration du moment. «Ce “rien de spécial” devient extraordinaire s’il permet de sortir des contraintes d’horaire, de planification et de performance, respecte vos besoins et s’il permet à votre corps et à votre esprit de s’apaiser enfin. C’est peut-être la meilleure chose qui pourrait arriver à votre santé mentale», confie Marc-André Dufour.

C’est bien d’apprécier les sensations fortes et les nouvelles sources de stimulation, mais si on se sent angoissé, triste ou irritable lorsque c’est plus tranquille, il est primordial de s’arrêter un peu pour déterminer ce qui provoque cet inconfort. Il serait dommage de retourner au travail bien bronzé, mais épuisé, bien que ce soit une question d’équilibre, puisqu’il y a des amateurs d’adrénaline qui savent également apprécier le calme et la tranquillité, poursuit le psychologue clinicien.

Un mot pour les adultes: il est important pour les enfants de voir que nous sommes capables d’apprécier pleinement des moments simples à la maison, un pique-nique au parc, une journée complète en pyjama, du camping dans la cour arrière, des jeux de société… Les enfants aussi ont besoin de se relaxer et de sortir du rythme effréné dans lequel ils sont plongés à longueur d’année. «Il serait dommage qu’ils grandissent en ayant l’impression que, pour relaxer, il faut absolument faire des activités grandioses hors de la maison et peu accessibles en temps normal», souligne le spécialiste. Mon cœur de maman est bien d’accord!

Le temps des vacances est tout indiqué pour décrocher des sources de stress et se remettre en forme mentalement, mais c’est bien trop court si nous passons le reste de l’année à pousser notre système nerveux au-delà de ses limites. «Je crois fermement que l’usage fréquent de temps morts tout au long de l’année améliore la qualité de vie», conclut M. Dufour.

Bonnes vacances!

Conseils
Marc-André Dufour livre quelques conseils pour profiter des vacances afin de se relaxer.

  • Prendre le temps de respirer profondément, de sentir notre ventre se gonfler et se dégonfler.
  • Prendre le temps d’exprimer son affection et sa reconnaissance aux personnes que nous aimons.
  • Prendre le temps de s’émerveiller devant un ciel étoilé.
  • Prendre le temps de partager un repas.
  • Prendre le temps de renouer avec nos valeurs profondes.
  • Prendre le temps d’observer l’état de notre santé mentale.
  • Prendre le temps de décrocher des réseaux sociaux et privilégier la compagnie des personnes qui nous entourent.
  • Prendre le temps de ne rien faire.

Suivez Marc-André Dufour sur Facebook et Twitter

Aussi dans Saskia rencontre... :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!