Les allergies se font de plus en plus fréquentes. Généralement alimentaires ou respiratoires, il y a toutefois certaines formes dont on parle très peu : celles qui s’invitent sournoisement sous la couette!

L’allergie au latex

Sans doute la mieux «connue» des allergies intimes, l’allergie au latex peut s’avérer fort préoccupante. Celle-ci se manifeste généralement par des démangeaison, des irritations, une sensation de brûlure ainsi que de l’enflure au niveau des organes génitaux. Dans de très rares cas, elle peut entraîner l’asphyxie par œdème du larynx. Ces symptômes permettent d’approcher d’un diagnostic qui sera confirmé par test interrogatoire et cutané.

Bien que le condom masculin reste le meilleur moyen de se protéger contre les ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang) et d’éviter les grossesses non planifiées, des solutions de rechange au préservatif de latex sont disponibles sur le marché. La meilleure option? Les condoms en polyuréthane, une matière synthétique qui transmet encore mieux la chaleur du corps que le latex! Il en existe également en silicone ou en membrane d’agneau. Cependant, les pores de cette membrane naturelle sont trop grands pour assurer une protection contre certains virus, notamment le VIH.

L’allergie à la candidine

La candidine est la protéine consistante du Candida albicans, un champignon naturellement retrouvé sur la peau et les organes génitaux. Lorsqu’il prolifère de façon anormale, il engendre de vilaines mycoses vaginales. Mais chez les gens qui en sont allergiques, une toute petite quantité suffit pour perturber l’équilibre du pH vaginal lors des relations sexuelles et déclencher un éventail de symptômes s’apparentant à la mycose (douleurs au moment d’uriner, pertes vaginales anormales, irruptions, démangeaisons et brûlures cutanées).

Heureusement, cette situation est facilement traitable avec des médicaments antifongiques.

L’allergie au sperme

Affectant aussi bien les hommes que les femmes, l’allergie au sperme est en fait une réaction anormale du système immunitaire au liquide séminal. Chez certaines personnes, cette allergie est présente dès la naissance, tandis que chez d’autres elle prendra un certain temps avant de se manifester. Pendant des rapports sexuels non protégés ou tout de suite après, de l’urticaire, une irritation au niveau des organes génitaux et de violentes démangeaisons surviennent chez les individus en étant atteints.

Cela dit, une personne peut être allergique au liquide séminal d’un homme en particulier, sans pour autant avoir de réactions à celui d’autres partenaires. Bien qu’assez rare, cette forme d’allergie reste grandement sous-diagnostiqué. Ses symptômes qui s’apparentent aux mycoses vaginales et à différentes infections sont certainement à blâmer. En cas de symptômes modérés, un traitement antihistaminique est envisageable. Le port du condom sera aussi à prévoir.

Diagnostic
Parce qu’elles sont souvent confondues avec certaines infections génitales, le diagnostic d’une allergie sexuelle peut être difficile à établir. Consulter un professionnel de la santé en cas de symptômes vous permettra d’adopter les soins adaptés.

Aussi dans Sexe dans la ville :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!