Maxime Johnson Les téléviseurs Ultra HD devraient faire leur apparition dans les boutiques d’électronique plus tard cette année.

L’Ultra HD est l’une des tendances de l’année au Consumer Electronic Show (CES), qui se déroule cette semaine à Las Vegas.

Après la haute définition, la haute définition pleine et la 3D, les fabricants de téléviseurs ont une nouvelle arme entre les mains pour vendre encore plus d’appareils : l’Ultra haute définition, ou Ultra HD, une résolution qui se veut quatre fois meilleure que celle des téléviseurs 1080p actuels.

Tous les grands fabricants de téléviseurs présentent cette semaine au CES les différents modèles de téléviseurs Ultra HD qu’ils lanceront au cours des prochains mois. Ils font d’ailleurs les choses en grand, avec des téléviseurs de 84 et 85 po, mais des modèles plus petits de 55 et 65 po existent aussi.

Et le résultat est plutôt convaincant. Les images sont claires et franchement belles, au point même où elles donnent l’impression d’être en trois dimensions.

Aussi intéressante soit-elle, cette nouvelle technologie devra toutefois relever plusieurs défis avant de pouvoir vraiment percer le marché.

Les téléviseurs Ultra HD, que l’on appelle aussi 4K, sont tout d’abord particulièrement dispendieux. Les plus gros coûtent plus de 20 000 $, et les plus petits devraient se vendre à partir de 10 000 $ environ.

Le prix des téléviseurs Ultra HD devrait finir par diminier, mais rien ne garantit que cela se fera rapidement. L’offre de contenu Ultra HD est par ailleurs plutôt limitée pour l’instant.

Tout comme pour les téléviseurs 3D, qui nécessitent des disques Blu-ray compatibles pour bien fonctionner, il faudra acheter du contenu Ultra HD pour pouvoir profiter pleinement de son appareil. Malheureusement, les grands studios n’offrent pour l’instant qu’une poignée de films Ultra HD, et les diffuseurs télévisuels qui viennent à peine de passer à la haute définition sont encore bien loin d’avoir fait le saut.

Le cercle vicieux est connu : si l’offre ne s’améliore pas, les consommateurs n’achèteront pas les téléviseurs, et les différents distributeurs ne se forceront pas pour produire plus de contenu Ultra HD.

Les futurs téléviseurs pourront évidemment convertir les émissions HD en Ultra HD, ce qui améliore un peu la situation, mais la qualité n’est alors pas la même.

Est-ce que je crois que l’Ultra HD deviendra la prochaine norme? Oui, surtout pour les gros téléviseurs. Mais cela n’est certainement pas pour tout de suite, et la transition ne se fera peut-être pas aussi facilement que l’industrie l’espère.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!