Vous avez la poignée de main franche et carburez aux rencontres. Mais cela suffit-il pour réseauter efficacement? Gare aux cinq erreurs qui risquent d’anéantir vos efforts!

1. Ne pas réseauter assez fréquemment
Bien souvent, on se met en mode réseautage lorsqu’on veut quelque chose: un nouvel emploi, une référence ou une rencontre avec une personne importante. Or, pour obtenir ce qu’on veut, il faut réseauter souvent et voir à long terme. «Il est rare, lors d’une première rencontre, que les gens vous donnent du travail, explique Michael O’Leary, vice-président régional pour le Québec de l’agence de recrutement Robert Half. Cela survient après plusieurs rencontres, où les personnes prennent bien le temps de déterminer les compétences de l’individu. À partir de ce moment, ils sont plus à l’aise pour partager les besoins de leur entreprise avec nous.»

2. Ne pas se préparer
Pour Michael O’Leary, qui perfectionne ses compétences en matière de réseautage depuis plus de 20 ans, l’erreur la plus grave est de ne pas avoir de plan précis avant de participer à une activité. «Beaucoup de gens tiennent le réseautage pour acquis. Pour eux, c’est un cocktail amusant, mais ce sont eux qui partent de là sans valeur ajoutée. C’est amusant, mais on veut faire des affaires, se trouver un emploi, créer des contacts, élargir son cercle de connaissances», croit-il. Afin de bien se préparer, il conseille de se renseigner sur les personnes qui assisteront à l’activité et sur leur parcours professionnel. «J’aime bien aller sur LinkedIn pour revoir les visages et me rafraîchir la mémoire», affirme-t-il. Cibler quelques personnes avec qui on veut nouer un lien est primordial pour ne pas rater sa chance.

3. Ne pas sortir des sentiers battus
Il ne faut pas non plus hésiter à participer à des activités hors de son champ d’activité: en effet, toutes les occasions ne se trouvent pas dans les salons de l’emploi. Une activité ouverte à tous organisée par une autre association, un événement caritatif, voire une compétition sportive sont des occasions de réseauter. Qui sait quels contacts on pourra nouer en encourageant son enfant au terrain de soccer?

«Avant une activité, j’aime bien aller sur LinkedIn pour revoir les visages et me rafraîchir la mémoire.» – Michael O’Leary, vice-président régional pour le Québec de l’agence de recrutement Robert Half

4. Ne pas donner
Une autre règle d’or est de donner avant de recevoir. «Il faut toujours offrir aux gens de les aider à se positionner, car ensuite, on vous aidera quand ce sera votre tour», indique Michael O’Leary, qui conseille de toujours offrir des références ou un service si on en voit l’occasion. Sans cacher ce qu’on cherche, il ne faut pas tenter de l’obtenir immédiatement. Cela donne à l’autre personne une impression d’opportunisme. Elle peut se fermer, alors qu’elle aurait été ouverte à nous aider si on lui avait donné un peu plus de temps…

5. Ne pas faire de suivi
Dès le lendemain, il faut faire un suivi avec les personnes rencontrées lors d’une soirée, puis garder le contact de façon sporadique, même une fois aux quelques mois. Un article intéressant, une offre d’emploi, un voyage dans la région natale de cette personne sont de bonnes excuses pour prendre des nouvelles ou lancer une invitation à aller prendre un café. Impossible d’élargir son réseau de contacts si on ne prend pas la peine de l’entretenir!

Aussi dans Carrières :

blog comments powered by Disqus