Les relations amoureuses au travail peuvent constituer un défi tant pour la vie de couple que la vie professionnelle. Pour que la relation reste agréable, il est prudent d’établir certaines limites.

Annabelle Morin et son conjoint des deux dernières années se sont rencontrés au travail. Afin que leur emploi ne prenne pas le dessus sur leur vie privée, ils se réservent depuis le début de leur relation des moments précis pour en discuter. «Si on doit parler ensemble du travail, on le fait au cours du retour à la maison ou en préparant le souper, explique la fonctionnaire du ministère de la Sécurité publique. Le reste de la soirée, on passe à autre chose.»

«Un point positif qu’il y a à travailler ensemble est qu’on comprend vraiment ce que l’autre vit et ce dont il parle.» Mais le travail ne doit pas dominer la vie de couple. Faire des activités permet d’équilibrer la relation. De plus, il ne faut pas perdre de vue ses intérêts personnels, souvent distincts de ceux du conjoint : ils suscitent la curiosité de l’autre et alimentent les discussions.

Rester discret
La discrétion est de mise lorsqu’on est tenté de parler de ses problèmes amoureux à des collègues qui pourraient se mêler un peu trop de notre vie privée. Et, surtout, rester sensible à la communication entre les deux partenaires de cœur contribue à éviter des conflits inutiles au travail.

«Il arrive que mes collègues m’apprennent des choses à propos de mon conjoint parce qu’il n’a pas eu le temps de m’en parler, et cela peut occasionner une petite frustration passagère», reconnaît la fonctionnaire.

Enfin, il est préférable de laisser les marques d’affection à la maison, pour montrer son professionnalisme et protéger sa crédibilité.

Flirt au travail: les droits de l’employeur
Un patron peut-il intervenir? Les relations amoureuses entre employés ne concernent que ces derniers, et elles ne constituent pas toutes d’emblée un problème. Chacun a le droit d’amorcer au bureau des relations professionnelles, amicales ou amoureuses. L’essentiel est qu’elles ne nuisent pas au bon fonctionnement de l’équipe, au climat de travail et à la productivité.

Parfois, cependant, les couples au bureau testent certaines limites. Par exemple, échanger des marques d’affection trop manifestes, privilégier sa douce moitié plutôt que d’autres collègues dans un projet ou, au contraire, passer du temps à régler ouvertement ses chicanes de couple sont autant de comportements qui peuvent créer des malaises.

Devrait-on en informer l’employeur? Certaines organisations ont un code de conduite qui oblige les employés à ne pas cacher leur relation amoureuse avec un collègue. Cela dépend évidemment du contexte. Si la relation est sérieuse, il vaut mieux le dire pour éviter que les rumeurs s’emballent.

La situation est plus délicate quand les deux amoureux n’ont pas la même position hiérarchique : la prudence s’impose dans toute relation susceptible d’engendrer des conflits d’intérêts. Dans un tel cas, la direction doit être informée rapidement. Elle prendra peut-être la décision de changer l’un des deux employés de département. Quel que soit leur rôle dans l’entreprise, on ne peut pas interdire à deux employés de s’aimer! Caroline Lévesque

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!