Yves Provencher/Métro Des médecins des 19 associations régionales de la FMOQ ont accumulé des cubes énergie sur des vélos stationnaires et des tapis roulants lors de l’annonce du partenariat entre leur association et le Grand défi Pierre Lavoie.

À partir de septembre, plusieurs Québécois recevront de leur médecin de famille une prescription d’activité physique.

La Fédération des médecins omnipraticiens (FMOQ) a annoncé mardi à Montréal son partenariat avec le Grand défi Pierre Lavoie, qui a pour objectif de favoriser les saines habitudes de vie. Des blocs d’ordonnances seront distribués à tous les médecins de la FMOQ, sur lesquels ils pourront prescrire des «cubes énergie», des unités de 15 minutes d’activité physique.

Le maire de Montréal Denis Coderre a été le premier à recevoir sa prescription, soit de deux cubes énergie par jour, cinq jours par semaine pour toute sa vie.

Dr Louis Godin, Denis Coderre et Pierre Lavoie

Selon la FMOQ, prescrire l’activité physique est un investissement dans le système de santé du Québec. «Il y a des bienfaits physiques et psychologiques. On va prévenir les maladies chroniques, on va améliorer les traitements que l’on donne. Aucun traitement n’a autant d’impact positif», a affirmé Louis Godin, président de la FMOQ.

Les médecins recommandent déjà à leurs patients de faire de l’activité physique, reconnaît le Dr Godin. «Leur donner une prescription, c’est encore plus significatif que de seulement leur dire», croit-il toutefois.

Le Grand défi Pierre Lavoie est déjà présent dans près de 1400 écoles primaires de la province, où 400 000 enfants bougent pour accumuler des cubes énergie. Des écoles secondaires participent aussi. Avec cette nouvelle initiative, Pierre Lavoie, le cofondateur du défi, compte rejoindre la population au grand complet.

«Ces prescriptions seront particulièrement utiles pour les personnes à risque de souffrir de maladies chroniques comme le diabète et l’hypertension, mais tous les patients en ont besoin», a pour sa part commenté le médecin de famille Sylvain Dion, avant de faire une prescription à notre journaliste.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!