Selon une analyse de Métro, les coupes imposées par Québec sont réparties inégalement dans la province. Les régions sont les grandes perdantes des compressions en santé.

Dans le Nord-du-Québec, la région la plus touchée, l’effort budgétaire demandé aux établissements de santé pour 2015-2016 correspond à 268,03$ par habitant, ce qui équivaut à une compression de 6,68%. Par comparaison, dans Lanaudière, la région la moins touchée la moins touchée, subit une compression de 26,81$ par personne, soit 1,96% de son enveloppe.

En moyenne au Québec, c’est 55$ de moins par citoyen qui sera investi dans les établissements de santé.

Métro a calculé le montant des compressions par citoyen à partir d’un résumé des efforts budgétaires par établissement de santé fourni par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et des données populationnelles de l’Institut de la statistique du Québec.

«On s’acharne sur les régions éloignées, a commenté Guy Laurion, vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS). Ça a des effets sur la dépopulation. Ces gens-là vont être affectés plus que les autres, surtout qu’avec la réforme du réseau, les services sont de plus en plus centralisés loin des citoyens.»

Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU), pour sa part, s’est dit préoccupé par toute compression en région. «Le RPCU a toujours milité pour une meilleure répartition régionale et s’en est maintes fois fait l’avocat auprès du ministère», a souligné son directeur général, Pierre Blain.

Gisèle Charette, préposée aux bénéficiaires et vice-présidente régionale de la FSSS Côte-Nord, s’est dite très inquiète des impacts sur sa région, la deuxième plus touchée, avec 125$ de moins par personne. «C’est affreux, 125$! Les citoyens vont certainement écoper, considérant que la Côte-Nord a une population très vieillissante et que nous devons faire de grandes distances pour recevoir et obtenir des services. Cette distance, ça coûte des sous», a commenté Mme Charette.

Selon Mme Charette, les effets des compressions se font déjà sentir sur la Côte-Nord. «On est en pénurie de personnel. Dans certains CHSLD, on a trois préposés aux bénéficiaires par étage au lieu de cinq», a-t-elle soutenu. Elle craint que la détérioration des conditions de travail pousse davantage de professionnels à délaisser le réseau public de la région.

Malgré tout, le CISSS de la Côte-Nord estime qu’il pourra répondre aux besoins de la population. «Les mesures d’optimisation dans la région porteront sur la révision de la gouvernance du réseau, l’approvisionnement en commun et l’amélioration de la pertinence des soins et des services», a fait savoir Pascal Paradis, conseiller en communication au CISSS de la Côte-Nord.

Le ministère estime que les établissements de santé seront en mesures d’économiser au total 450 M$ sans affecter les services aux citoyens.

Analyse incomplète, selon le gouvernement

Au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), on indique que les chiffres recueillis par Métro «ne reflètent en aucune manière le portrait complet de l’allocation des ressources du réseau». Selon Marie-Claude Lacasse, responsable des relations avec les médias au MSSS, les budgets sont octroyés en fonction de plusieurs autres facteurs, dont:

  • Les besoins spécifiques de la population (ex: âge de la population, niveau de pauvreté)
  • La réalité démographique (ex: taux de naissance, vieillissement)
  • La mobilité des patients (qui obtiennent des soins dans d’autres régions que la leur)
  • Les déficits relatifs de ressources (certaines régions sont mieux nanties que d’autres et le ministère essaie d’équilibrer le tout)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!