Le ministre de la Santé veut obliger les médecins de famille à participer à un système public de prise de rendez-vous en ligne pour lequel un appel d’offres sera publié dans les prochaines semaines.

Le Dr Gaétan Barrette a déposé mardi un amendement au projet de loi 20 édictant la Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille contraignant les médecins omnipraticiens à publier leurs plages horaires de disponibilités, dont une partie devra être «du lundi au vendredi, avant 8h et après 19h, ainsi que le samedi et le dimanche».

Le nouveau système aura pour objectif de permettre à la population de prendre plus rapidement rendez-vous avec leur médecin de famille. Ceux qui n’en ont pas devraient pouvoir rapidement identifier des médecins ayant une plage horaire disponible près de chez eux.

Ce dernier volet ressemble au service offert par l’entreprise Bonjour-Santé pour la somme de 15$. «Nous allons lancer un appel d’offres parce que plusieurs entreprises sont capables de livrer quelque chose qui nous intéresse», a toutefois souligné Joanne Beauvais, l’attachée du ministre.

Le Dr Barrette veut que le système soit mis en place d’ici la fin de l’année 2016, de façon volontaire dans un premier temps, puis de façon obligatoire à partir de l’entrée en vigueur de la loi, prévue pour janvier 2018. Il a toutefois indiqué en commission parlementaire qu’il avait l’intention de devancer par décret l’entrée en vigueur de cette portion de la loi.

De son côté, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) s’oppose à ce que la participation au système et les heures de disponibilités étendues soient obligatoires. «Le système de prise de rendez-vous électronique peut être intéressant dans certaines circonstances, mais il y en a d’autres où ça apparaît inopportun, a estimé le Dr Louis Godin, président-directeur général de la FMOQ. On ne magasine pas un médecin comme on magasine des billets d’avion.»

Le Dr Godin a affirmé qu’une entrée en vigueur devancée de ces dispositions ne respecterait pas l’entente entre le ministre et la FMOQ signée au printemps dernier. Pour sa part, Mme Beauvais a assuré que le ministre ne procèderait par décret sur cette portion de la loi qu’avec l’accord de la FMOQ.

L’adoption du projet de loi 20 est prévue dans les prochains jours.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!