Métro

MONTRÉAL – Les gens qui sont actifs physiquement jouissent d’une meilleure santé mentale, démontre une nouvelle étude réalisée par des chercheurs américains.

Des images captées par des scientifiques de l’Université de la Californie à Davis montrent que l’activité physique augmente le niveau de deux neurotransmetteurs courants responsables de la transmission des messages chimiques dans le cerveau.

Les chercheurs expliquent dans le Journal of Neuroscience que cette découverte jette un nouvel éclairage sur le métabolisme du cerveau et permet de croire que l’activité physique pourrait se révéler utile dans le traitement de la dépression et d’autres problèmes neuropsychiatriques associés à une déficience des neurotransmetteurs.

La découverte pourrait être particulièrement pertinente pour les patients âgés de moins de 25 ans, qui sont plus susceptibles que les autres aux effets secondaires de certains antidépresseurs.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!