Malgré ses airs d'appareil photo argentique, le FinePix X100 offre plusieurs avancées technologiques intéressantes.

Après un retard de plusieurs mois causé par le séisme survenu au Japon cet hiver, le FinePix X100 de Fujifilm est finalement disponible au Canada. Une attente qui aura valu la peine, puisqu’à plusieurs égards, l’appareil permet carrément de retomber en amour avec la photographie.

Tout du FinePix X100 rappelle les anciens appareils analogiques. Le design, d’abord, mais aussi l’agencement des différentes molet­tes, qui permettent d’ajuster directement l’ouverture de l’objectif, la vitesse d’obturation et la correction de l’exposition.

Les novices seront heureux d’apprendre que l’appareil offre des modes automatiques, mais ceux-ci laissent un peu à désirer, et il faut souvent travailler plus qu’à l’habitude pour obtenir le cliché parfait (la satisfaction n’en est que décuplée!).

Malgré ses airs d’appareil photo argentique, le FinePix X100 offre plusieurs avancées technologiques intéressantes, tout particulièrement un nouveau viseur hybride, doté d’un mode optique et d’un mode électronique.


Objectif doublement fixe

À l’heure où les appareils photo hybrides à objectifs interchangeables gagnent en popularité, le FinePix X100 offre plutôt un objectif fixe, à focale fixe de surcroît (équivalant à 35 mm). Au lieu de zoomer, il faut donc avancer vers son sujet si on veut le capturer en plus gros plan. La qualité de l’objectif Fujinon (ouverture maximum F2) est toutefois indéniable, et comme il est combiné au capteur APS-C CMOS de 12 mégapixels, les photo­graphes ont entre les mains tout ce qu’il faut pour réaliser d’excellents clichés.

Quelques défauts
Deux défauts du FinePix X100 agacent : la mise au point auto­matique est lente (tout comme la mise au point manuelle), et il est souvent nécessaire de sélectionner manuellement le mode macro pour prendre une photo à moins de 80 cm du sujet (pour­tant pas si près que ça!). Dans les deux cas, on espère qu’une mise à jour du micrologiciel améliorera un peu la situation.

Le FinePix X100 est disponible depuis quelques semaines, mais il est encore ardu de le trouver en magasin. Si son prix de 1 199 $ est difficile à justifier par rapport aux caractéristiques de l’appareil, il reste que le plaisir qu’on éprouve à l’utiliser est bien réel.

Aussi dans Techno:

blog comments powered by Disqus