AFP Relaxnews

Les séjours estampillés « digital detox », sans téléphone portable ni ordinateur, fleurissent depuis quelques mois pour permettre aux vacanciers de se recentrer sur la vraie vie, loin des réseaux sociaux et de leur boîte mail.

Aux Etats-Unis cette semaine, un groupe de fervents défenseurs de la detox digitale ont lancé le National Day of Unplugging, la journée nationale de la déconnexion. Ils organisent des retraites au cours de cette journée qui commence le 6 mars au soir et se termine le lendemain à la même heure, avec comme règles : «pas de téléphones, pas d’appareils photos numériques, pas de conversation à propos du travail et pas de networking».

Ces événements sont proposés par les mêmes organisateurs à l’origine du premier Camp Grounded l’année dernière, qui n’est autre qu’un camp de vacances d’été pour adultes qui leur impose de consigner leurs téléphones, ordinateurs et tablettes pour se dédier à la pratique du yoga, de différents ateliers de travaux manuels et de chants au coin du feu quelques jours durant… Les prochaines retraites de Digital Detox au Camp Mendocino se tiendront en mai prochain, en Californie.

Mais le phénomène n’est pas réservé aux hipsters ou aux hippies du 21e siècle. De plus en plus de chaînes hôtelières de luxe proposent des offres pour se ressourcer loin du numérique.

En France, l’hôtel Westin Paris-Vendôme a créé la « Digital Detox » pour se ressourcer en plein cœur de Paris. On consigne ses appareils connectés dans un coffre-fort mis à disposition à la réception et on peut bénéficier de massages ciblés pour détendre son cou, ses épaules et ses pouces endoloris par la pratique intensive des SMS et du pianotage sur son ordinateur. L’hôtel offre par ailleurs une tenue de sport et un accès à sa salle pour se dépenser, ainsi que des plans des parcs de la ville. Cette offre a vu le jour en 2012 dans le Westin Dublin, en Irlande du Nord, elle est proposée à Paris depuis un an.

Le site Digitaldetoxholidays.com concentre par ailleurs de nombreux lieux de retraite et des idées de vacances pour se déconnecter. Il classe ces lieux en trois catégories : les offres digital detox, des lieux qui ne proposent ni le wifi ni la télé, et pour les personnes les plus accros aux nouvelles technologies, des destinations « extrêmement déconnectées » dépourvues de tout réseau cellulaire.

A noter que de nombreux établissements hôteliers axés sur la relaxation et le farniente interdisent dans leur enceinte l’utilisation des appareils électroniques connectés , c’est le cas par exemple de l’hôtel Grand Cayman Marriott, sur les Iles Caïmans.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!