Chris Young Chris Young / La Presse Canadienne

TORONTO — Justin Smoak était incapable de dire depuis quand il n’avait pas frappé un coup sûr avec des coureurs en position de marquer.

Heureusement pour lui, cette longue séquence — de 0-en-29, pour être exact — n’avait plus d’importance à la fin de la soirée.

«Ce n’était pas très bon, a mentionné Smoak en riant lorsqu’un journaliste lui a présenté la statistique. Ce n’est plus le cas maintenant.»

Smoak est sorti de sa torpeur en produisant cinq points, menant les Blue Jays de Toronto vers une victoire convaincante de 15-8 aux dépens des Twins du Minnesota, vendredi.

Il a mis fin à cette disette dès sa première présence au bâton, frappant un circuit de trois points en deuxième manche. Il a ajouté un point à sa fiche en troisième et un autre en septième.

«Vous savez, c’est bien pour lui. Il a une bonne attitude et c’en est une difficile à avoir, a affirmé le gérant des Blue Jays, John Gibbons. J’ai discuté avec lui, surtout que Jose Bautista revient au jeu. Son temps de jeu va diminuer, mais il a élevé son jeu d’un cran ce soir.»

Avec ce gain, les Blue Jays (72-56) possèdent maintenant une avance d’un match devant les Red Sox de Boston au sommet de la section Est de l’Américaine.

Russell Martin a étiré les bras et il a cogné un double qui a vidé les buts, au cours d’une soirée de cinq points produits. Josh Donaldson a claqué une 30e longue balle cette saison et Darwin Barney a frappé un simple, un double et un circuit en solo.

Kurt Suzuki a produit trois points pour les Twins (49-79), Trevor Plouffe et Eddie Rosario ont tous deux permis à deux coéquipiers de croiser le marbre.

Francisco Liriano (7-12), qui affrontait l’équipe avec laquelle il a passé les sept premières saisons de sa carrière, a alloué quatre points, dont trois mérités, en plus de cinq manches de travail. Il a aussi retiré sept adversaires sur des prises.

«C’était un match un peu fou, mais mes coéquipiers ont bien frappé la balle et nous avons gagné, a indiqué Liriano. Ce n’est pas de la façon dont j’aurais voulu le faire, mais l’équipe a réussi à faire le travail en attaque.»

Pat Dean (1-4) n’a été d’office que pendant trois manches, concédant six points et huit coups sûrs.

Les Blue Jays ont marqué cinq fois en deuxième manche, quatre fois en sixième et cinq fois en septième.

Plouffe avait procuré une avance de 1-0 aux Twins en première manche, mais Smoak a inscrit les siens au tableau indicateur lors de la manche suivante.

Liriano a connu des difficultés en quatrième manche, donnant un but sur balles à deux des trois premiers frappeurs. Suzuki a claqué un double qui a réduit l’écart à 6-4.

Martin, Smoak et Donaldson ont de nouveau mis l’épaule à la roue lors des manches suivantes pour finalement mettre le match hors de portée.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!