Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

MISSISSAUGA, Ont. — Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont pris les commandes en danse sur glace aux Internationaux Patinage Canada.

Participant à une première compétition majeure en plus de deux ans, les médaillés d’or et d’argent olympiques se sont imposés lors de la présentation des programmes courts, vendredi.

«L’émotion était là où nous voulions qu’elle soit, a indiqué Moir. Les partisans étaient en délire pour nous et c’était un moment très spécial. Sur le plan technique, nous devons être un peu plus forts, mais nous sommes là où nous souhaitons être à ce temps-ci de l’année.»

Patinant sur la musique de Prince, Virtue et Moir ont obtenu une note de 77,23 points pour devancer les Américains Madison Chock et Evan Bates par un peu plus d’un point (76,21). Les programmes libres seront présentés samedi.

«Patiner sur la musique d’une icône comme Prince, ça place la barre très haute et nous voulions égaler ce calibre, a mentionné Virtue. Ce mélange de rock et de splendeur est reconnu comme étant amusant à intégrer sur la glace.»

Virtue, de London, en Ontario, et Moir, d’Ilderton, en Ontario, ont décidé de prendre une pause de la compétition après les Jeux olympiques de Sotchi, en 2014. Ils ont finalement décidé l’hiver dernier d’effectuer un retour à la compétition avec pour objectif de gagner l’or aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018.

«Nous revenons au sein d’un groupe qui n’a pas de place pour nous, a ajouté Moir. C’est intéressant de voir où nous allons nous situer. C’est comme si nous recommencions du début. Il y a encore beaucoup de travail à faire.»

En fin de soirée, Patrick Chan a fait un premier pas vers un autre titre aux Internationaux Patinage Canada en prenant le premier rang chez les hommes. Son compatriote Kevin Reynolds est troisième.

Chan, qui effectue lui aussi un retour à la compétition, est tombé en tentant un triple Axel, mais il s’est bien ressaisi pour s’emparer de la première position grâce à une note de 90,56 points.

«Je me suis senti confortable, a résumé Chan. Mes sauts n’ont pas eu la même étoffe qu’à l’entraînement, mais c’est normal d’avoir des papillons et de l’adrénaline lors des compétitions.»

Plus tôt vendredi, les doubles champions du monde canadiens Meagan Duhanel et Eric Radford ont gagné le programme court en couple grâce à une note de 78,39. Ils détiennent une confortable avance sur les Chinois Xiaoyu Yu et Hao Zhang (69,43) et les Canadiens Liubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch (67,53) avant les programmes libres.

De son côté, Kaetlyn Osmond, de Marystown, à Terre-Neuve-et-Labrador, a pris le deuxième rang chez les dames.

Âgée de 20 ans, la double championne canadienne se dit au sommet de sa forme, elle qui a raté l’ensemble de la saison 2014-15 en raison d’une fracture à une jambe.

Elle a écrit un autre chapitre de son retour avec trois sauts spectaculaires sur «Sous le ciel de Paris», d’Édith Piaf. Osmond a reçu une note de 74,33, fracassant son record personnel établi lors des championnats mondiaux en 2013.

Osmond avait connu des ennuis à son retour la saison dernière, terminant en 11e place aux Internationaux Patinage Canada, chutant quatre fois lors de son programme libre.

La Russe Evgenia Medvedeva, championne du monde en 2016, est en tête du classement avant les programmes libres de samedi avec 76,24 points.

Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, occupe le sixième rang.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus