BROSSARD, Qc — Marc Bergevin a vu beaucoup de belles choses chez le jeune défenseur Mikhail Sergachev, mais il a aussi constaté qu’à son âge, il n’est pas encore prêt à jouer de façon régulière avec les grands.

C’est ce qu’a exprimé le directeur général du Canadien lors d’un point de presse, lundi après midi, au Complexe sportif Bell à Brossard, environ une heure après avoir confirmé que Sergachev avait été cédé à son club junior des Spitfires de Windsor dans la Ligue de l’Ontario.

«Je lui ai parlé ce matin, et je lui ai dit de retourner à Windsor, d’être le meilleur défenseur possible et de jouer avec plus de rythme parce qu’on voit qu’il a encore l’attitude d’un joueur junior. Il a beaucoup à apprendre, mais il a une très bonne attitude, c’est un bon ‘kid’. C’est certain qu’il a fait de grands pas en avant pour nous, mais ça va l’aider de jouer une autre année junior», a précisé Bergevin, qui a ajouté n’avoir fourni aucune garantie à Sergachev en vue de la prochaine saison.

Bergevin a plus tard précisé ce qu’il voulait dire en parlant d’attitude junior.

«Ce n’est pas une question de comportement. Il est plus désinvolte (il a utilisé le mot anglais ‘casual’) sur la patinoire. Chez les juniors, il dosait son énergie car il pouvait jouer pendant 35 minutes. Il est habitué de jouer de cette façon. Il faut que ça change parce qu’il ne pourra pas jouer au même niveau (dans la Ligue nationale). Au niveau junior, vous avez plus de temps. Ici, le temps et l’espace sont limités. Il doit faire les choses plus rapidement.

«En ce moment, a également noté le directeur général du Tricolore, j’avais l’impression qu’il modifiait son jeu pour rester ici. Il essayait de survivre pour jouer à Montréal. Ce n’est pas ce que je veux. Je veux qu’il soit le joueur qu’il était à Windsor. Ça veut dire qu’il n’est pas prêt.»

Côtoyer des vétérans

Choix de première ronde de l’équipe en juin dernier, Sergachev n’aura finalement disputé que trois matchs dans la LNH. Samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto, il a été retranché pour une cinquième rencontre d’affilée.

«L’intention au début était de prendre le mois d’octobre afin de l’évaluer, a expliqué Bergevin. Durant ce mois, il a joué à Buffalo, et ici contre Pittsburgh et l’Arizona. L’équipe va bien et on n’a pas eu l’occasion de l’insérer dans l’alignement plus souvent.

«Je n’aime pas le voir ici et ne rien faire. Il a besoin de jouer. Il retourne à Windsor avec une bonne organisation. Il aura la chance de prendre part à la Coupe Memorial et au Championnat mondial junior ici à Montréal. Ce sera bon pour lui.»

Sergachev, qui a rencontré les médias immédiatement après Bergevin, a dit avoir été surpris par la décision de ses patrons.

«Je ne m’y attendais pas et c’est certain que j’étais déçu. Par la suite, en y pensant, j’ai réalisé qu’il faut que je joue davantage. Je ne sais pas s’il s’agit de la meilleure chose pour moi, mais s’ils (les dirigeants) me le disent, c’est probablement le cas. Tout ce que je veux, c’est jouer au hockey, peu importe l’endroit», a commenté Sergachev, qui a admis devoir améliorer son temps de réaction sur la glace.

À défaut de jouer davantage à Montréal, Sergachev se sent fortuné d’avoir côtoyé des vétérans défenseurs de la trempe d’Andrei Markov et Shea Weber.

«Je me suis bien plu ici et je suis chanceux d’avoir pu parler à des joueurs comme Markov et Weber. Ce ne sont pas tous les jeunes de 18 ans qui peuvent discuter, jouer et s’entraîner avec eux. J’ai eu cette chance.»

Sergachev est devenu le plus jeune défenseur dans l’histoire de l’organisation — à l’âge de 18 ans et 110 jours — à disputer un premier match avec le Tricolore lorsqu’il a participé à la rencontre inaugurale de la saison à Buffalo, le 13 octobre.

«Je ne peux pas imaginer ce que c’est de jouer à l’âge de 18 ans. Je sais qu’à 18 ans, je n’étais pas prêt», a déclaré Weber après l’entraînement de l’équipe lundi.

«Il a la confiance et le sang-froid qu’un jeune a besoin, surtout un défenseur. C’est une position difficile à jouer. Qu’il y soit parvenu dans une ligue où le jeu est tellement rapide et les joueurs si talentueux, il faut beaucoup de talent», a également noté le vétéran défenseur.

Weber a pu échanger quelques mots avec Sergachev avant la séance d’entraînement du Canadien.

«C’est sûr qu’il est un peu déçu, car tous les jeunes veulent évoluer dans la Ligue nationale. Je lui ai dit qu’il avait été très bon pendant son séjour ici et de retourner faire son travail au niveau junior. S’il le fait, il connaîtra une excellente saison et une longue carrière.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus