MONTRÉAL — Bear Woods souhaitait prouver à tout le monde que sa saison 2014 n’était pas de la chance. Sa brillante campagne 2016 a été dignement soulignée, alors que le secondeur des Alouettes de Montréal est le finaliste de l’Association Est au titre de joueur défensif par excellence de la Ligue canadienne de football.

Woods a mené tous les joueurs de la division Est avec 126 plaqués en 2016, une nouvelle marque d’équipe qui lui a conféré le deuxième rang de la LCF, derrière le secondeur des Lions de la Colombie-Britannique Solomon Elimimian, finaliste dans l’Ouest et auteur de 129 plaqués.

Âgé de 29 ans, Woods, qui a raté les 17 derniers matchs de l’équipe en 2015 en raison d’une déchirure d’un muscle pectoral, a également grandement contribué dans le département des revirements, lui qui a réussi deux interceptions, forcé trois échappés en plus d’en recouvrir un en 18 rencontres. Il a de plus récolté cinq sacs et quatre plaqués pour des pertes.

Woods a aidé l’unité défensive montréalaise à n’accorder que 32 touchés, soit le plus bas total dans la LCF, et seulement 415 points, le deuxième plus bas total dans le circuit. La défense des Alouettes a également mené la LCF quand est venu le temps de se défendre dans la zone rouge, alors que seulement 44,4 pour cent des attaques adverses dans cette situation ont réussi à inscrire un majeur.

C’est la deuxième fois que ces deux athlètes sont en lice pour cet honneur au cours de la même saison. Les deux hommes avaient été finalistes en 2014, alors qu’Elimimian l’avait emporté.

Le quart-arrière des Stampeders de Calgary Bo Levi Mitchell et le receveur du Rouge et Noir d’Ottawa Ernest Jackson lutteront pour le titre de joueur par excellence du circuit.

Du côté du joueur canadien par excellence, le demi à l’attaque des Stampeders Jerome Messam et le receveur des Tiger-Cats de Hamilton Andy Fantuz sont les deux finalistes.

Derek Dennis, des Stamps, et Jon Gott, du Rouge et Noir, sont en lice pour le titre de joueur de ligne par excellence, tandis que le botteur des Blue Bombers de Winnipeg, Justin Medlock, et le spécialiste des retours de bottés des Ti-Cats, Brandon Banks, se disputeront le titre pour les unités spéciales.

Du côté des recrues par excellence, les 88 électeurs — des membres de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et des entraîneurs-chef de la LCF — ont retenu le receveur de passes des Stampeders DaVaris Daniels et le joueur de ligne offensive du Rouge et Noir Jason Lauzon-Séguin.

Finalement, les pilotes des Stampeders et du Rouge et Noir, Dave Dickenson et Rick Campbell, s’affronteront pour le titre d’entraîneur par excellence.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus