Avec 67 minutes d’écoulées et en avance 3-0, l’Impact semblait filer tout droit vers la grande finale de la Coupe MLS. Son match aller de la finale de l’Est contre le Toronto FC, mardi au Stade olympique, s’est plutôt terminé par une mince victoire de 3-2. Ces deux réussites à l’extérieur permettront au TFC d’entamer le second duel, mercredi prochain à Toronto, avec confiance.

Faits Saillants

• Si la passe décisive de Patrice Bernier en première demie est le plus beau jeu du match, le but d’Ambroise Oyongo à la 53e minute n’est pas loin derrière. Il a gagné une course contre Sebastian Giovinco pour aller récupérer le ballon. Il s’est ensuite avancé rapidement en zone adverse avant de s’arrêter à l’entrée de la surface. Le défenseur a fait une petite feinte vers sa gauche et a décoché une frappe qui a déjoué le gardien Clint Irwin.

SOC MLS TFC Impact 20161122• Le deuxième but du Toronto FC, inscrit par Michael Bradley à la 73e minute, a été le fruit d’une séquence un peu bizarre. Jozy Altidore semblait avoir poussé Victor Cabrera au sol juste avant que le ballon ne se retrouve au pied du milieu de terrain torontois. Altidore avait marqué de la tête cinq minutes plus tôt.

pouce-vers-le-haut-bleuLa passe de Bernier

Patrice Bernier a fait un petit tour de magie pour préparer le but de Dominic Oduro à la 10e minute. Le capitaine, qui avait repéré le rapide attaquant du coin de l’œil lui a servi une passe parfait en se retournant. Oduro n’a pas raté sa chance.

pouce-vers-le-bas-rouge

Match retardé

Le match a commencé avec 32 minutes de retard. Parce qu’un nu-vite a décidé d’aller se brasser les fesses devant plus de 60 000 personnes? Parce que les fans du Toronto FC ont brandi un autre tifo sexiste? Eh non. Les surfaces de réparation n’étaient pas assez large. Les responsables ont donc dû repeindre de nouvelles lignes juste avant le match..

 

Le match en chiffres

4

Matteo Mancosu a rejoint Sebastian Giovinco, du Toronto FC, en tête des marqueurs en séries en marquant son quatrième but depuis le début du tournoi éliminatoire. Il a profité d’un beau centre d’Ignacio Piatti à la 12e minute pour déjouer Clint Irwin. Jozy Altidore (68e minute), du Toronto FC, a lui aussi inscrit son quatrième des séries hier.

2

L’Impact a fait preuve d’une efficacité redoutable en début de match en marquant sur chacun de ses deux premiers tirs.

61 004

La partie a été disputée à guichet fermé, devant 61 004 partisans. Il s’agit du plus grand nombre de personnes que le Stade olympique peut accueillir pour un match de soccer. L’Impact avait déjà atteint cette marque l’année dernière, dans le cadre de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF contre Club América.

 

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus