TORONTO — Le match de la Coupe Grey entre les Stampeders de Calgary et le Rouge et Noir d’Ottawa semble être inégal sur papier.

Les Stampeders ont gagné 15 matchs en saison régulière tandis que le Rouge et Noir n’en a remporté que huit. Les Stampeders ont mené la LCF avec 586 points marqués alors que le Rouge et Noir a alloué plus de points qu’il en a inscrit.

Les preneurs au livre ont initialement favorisé les Stampeders par neuf points. Ce chiffre a déjà grimpé et pourrait le faire davantage avant le botté d’envoi.

Très peu d’observateurs donnent une chance au Rouge et Noir, dimanche, au BMO Field. Et ça ne déplaît pas au joueur défensif de l’équipe, Abdul Kanneh.

«On ne s’en fait pas avec ceux qui doutent, a déclaré Kanneh, jeudi. Les gens ont douté de nous toute l’année. C’est ce que nous aimons. Nous aimons ceux qui doutent, nous aimons être les négligés.»

L’Association ouest a été dominante tout au long de la saison et pas moins de quatre équipes ont terminé la campagne avec de meilleures fiches que celle de 8-9-1 du Rouge et Noir. La formation ontarienne a tout de même pris la première place dans l’Est en plus de battre les Eskimos d’Edmonton 35-23 en finale d’association.

Les Stampeders, pendant ce temps, ont démontré qu’ils étaient prêts. La formation qui a conservé un dossier de 15-2-1 a écrasé les Lions de la Colombie-Britannique 42-15.

Le coordonnateur offensif du Rouge et Noir Bryan Chiu sait que la fiche en saison régulière ne veut plus rien dire en finale. Il a joué pour les Alouettes de Montréal lorsqu’ils ont perdu le match ultime en 2000 contre les Lions de la Colombie-Britannique, qui n’avaient gagné que huit rencontres en saison.

«Ce n’est pas une série, c’est un match, a dit Chiu. Le ballon n’est pas rond. Il fait des drôles de bonds. C’est une équation en finale. L’équipe qui est la plus disciplinée et qui protège le ballon est habituellement celle qui en sort gagnante.

«Nous sommes toutes les deux ici pour une raison. Je pense que les deux équipes méritent d’être ici. Mais au final, l’équipe qui joue de façon complète et disciplinée va l’emporter.»

Kanneh sait que tout est à recommencer à ce point de la saison. Seulement deux équipes demeurent dans le portrait des séries et les deux ont autant de chances de repartir avec le trophée.

«Ce sont les éliminatoires, c’est maintenant ou jamais, a-t-il dit. Tout se joue lors du prochain match. Ce que vous avez fait dans le passé importe peu.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus