MONTRÉAL — Jouer devant ses partisans avec une équipe axée sur la vitesse et la ténacité pourrait s’avérer une combinaison gagnante pour le Canada au Championnat mondial junior.

Même si le pays ne peut compter sur des vedettes comme Connor McDavid et Mitch Marner, qui ont déjà fait leur place dans la Ligue nationale, leurs rivaux seront aussi privés de leurs meilleurs éléments lors du tournoi, qui sera présenté entre le 26 décembre et le 5 janvier à Toronto et à Montréal.

L’entraîneur-chef Dominique Ducharme comptera sur quatre trios capables de marquer et sur une défensive dominante. Il espérera que ses gardiens, Carter Hart et Connor Ingram, seront meilleurs que ceux de l’an dernier alors que le Canada avait été éliminé par la Finlande en quarts de finale.

Cinq joueurs de cette équipe sont de retour cette année: les attaquants Dylan Strome, Julien Gauthier, Mitchell Stephens et Mathew Barzal ainsi que le défenseur Thomas Chabot. Des attaquants comme le meneur de la LHJMQ au chapitre des buts, Mathieu Joseph, le troisième choix au total du dernier encan de la LNH, Pierre-Luc Dubois, le meilleur marqueur de la Ligue de l’Ontario, Taylor Raddysh, et Tyson Jost, de l’Université du Dakota du Nord, devraient fournir quatre trios offensifs.

«Notre rythme, nos habiletés et la manière dont nous travaillons, nous mettons ces trois choses ensemble et ça fonctionne très bien, a déclaré Jost cette semaine. Nous sommes aussi un groupe tissé serré à l’extérieur de la patinoire, et on en tire profit sur la glace.

«Une chose dont vous avez vraiment besoin dans un tournoi de courte durée, c’est d’installer la chimie à l’extérieur de la patinoire. C’est ce qu’on peut voir dans ce vestiaire.»

Le Canada sera favori sur une patinoire de dimension normale à domicile, où il a gagné l’or, il y a deux ans à Toronto. C’est la seule médaille que le Canada a décrochée lors des quatre derniers tournois, alors que les trois autres ont été disputés sur des patinoires de dimension olympique.

Les États-Unis, qui ont appris que l’espoir des Canucks de Vancouver Brock Boeser allait rater le tournoi en raison d’une blessure au poignet, seront aussi dans la course en compagnie de la Finlande, de la Russie et de la Suède.

Des absents de marque

La plupart des discussions d’avant-tournoi étaient à propos des joueurs qui ne joueront pas, et cette liste est certainement impressionnante.

Mis à part McDavid et Marner, on retrouve parmi les Canadiens admissibles qui n’ont pas été prêtés par les équipes de la LNH, le défenseur Jakob Chychrun et les attaquants Travis Konecny, Anthony Beauvillier et Lawson Crouse.

Les Américains ne pourront compter sur les services d’Auston Matthews, Matt Tkachuk, Zach Werenski et Noah Hanifin, tandis que la Finlande sera privée des trois meilleurs marqueurs du tournoi de l’an dernier — Patrik Laine, Jesse Puljujarvi et Sebastian Aho. Le défenseur russe Ivan Provorov, le Suisse Denis Malgin et le Tchèque Pavel Zacha ne seront également pas du tournoi.

Même quelques-uns des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage n’y seront pas: le Canadien Nolan Patrick et l’Américain Casey Mittelstadt sont ennuyés par des blessures. Il y aura tout de même des espoirs intéressants à surveiller comme le Suisse Nico Hischier, le Tchèque Martin Necas, le Suédois Elias Petterson et neuf jeunes Finlandais dont Kristian Vesalainen, Eeli Tolvanen, Miro Heiskanen, Juuso Valimaki et Urho Vaakainen.

Il y aura aussi le défenseur suisse de 16 ans Rasmus Dahlin, qui est perçu par plusieurs comme le potentiel premier choix au repêchage de la LNH, en 2018.

Il faudra également surveiller des joueurs talentueux déjà repêchés comme les Suédois Alexander Nylander et Joel Eriksson Ek, le capitaine finlandais Olli Juolevi et le gros défenseur russe appartenant au Canadien de Montréal, Mikhail Sergachev.

Note aux lecteurs: Version corrigée. La version précédente incluait Jack Eichel dans la liste des joueurs américains admissibles alors que ce n’est pas le cas.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!