Archives Métro Carey Price

Après 12 mémorables mois sur la scène sportive, La Presse canadienne examine quelques-unes des histoires qui seront à surveiller en 2017.

Le 100e anniversaire de la LNH

La Ligue nationale de hockey célébrera son 100e anniversaire en 2017. Plusieurs événements sont prévus tout au long de l’année et aux quatre coins de la ligue, dont un match en plein air au BMO Field entre les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit. La ligue soulignera également le 125e anniversaire de la coupe Stanley en mars, le 100e anniversaire de la fondation du circuit le 26 novembre et le 100e anniversaire du tout premier match, le 19 décembre.

Les joueurs de la LNH aux JO

La LNH a envoyé ses joueurs à tous les Jeux olympiques depuis ceux de Nagano, en 1998, mais leur participation aux Jeux de Pyeongchang, en 2018, est sérieusement remise en doute. Le Comité international olympique (CIO) a indiqué qu’il ne paierait pas les frais d’assurances et de déplacement, comme il l’a fait dans le passé. La LNH, pendant ce temps, a offert à ses joueurs un scénario dans lequel les propriétaires accepteraient d’envoyer les joueurs en Corée du Sud seulement si la convention collective actuelle était reconduite pour trois années supplémentaires. Les joueurs ont rejeté cette offre et le commissaire, Gary Bettman, a déclaré qu’une décision devra être prise bientôt.

Les Golden Knights de Vegas prennent forme

Les 31 équipes de la LNH auront un printemps et un été occupés: repêchage d’expansion, repêchage amateur et marché des joueurs autonomes auront tous lieu dans un intervalle de deux semaines en juin et juillet. Les 30 autres clubs du circuit Bettman devront soumettre une liste de joueurs priotégés en vue du repêchage d’expansion, mais il devrait y avoir beaucoup de manigances tandis que les directeurs généraux tenteront de protéger le plus d’actifs possible. Le premier choix au repâchage, le premier match préparatoire ainsi que le premier match de l’histoire des Golden Knights, en octobre, seront autant d’événements à surveiller.

Le nouveau look des Jays

Les Blue Jays de Toronto se sont arrêtés à la porte de la Série mondiale au cours des deux dernières campagnes avec Jose Bautista et Edwin Encarnacion comme piliers. Mais Encarnacion a signé un contrat à titre de joueur autonome avec les Indians de Cleveland et Bautista n’a toujours pas de contrat. Les Jays espèrent que Kendrys Morales aidera à combler cette perte de production offensive, tandis que l’ex-joueur par excellence de l’Américaine Josh Donaldson est devenu une pièce encore plus importante dans le jeu des Torontois. La rotation de partants sera menée par Marcus Stroman, Marco Estrada, J.A. Happ et Aaron Sanchez.

Est-ce que les Raptors peuvent franchir une autre étape?

Les Raptors de Toronto ont dépassé les attentes en atteignant le finale de l’Est en 2016, s’inclinant en six matchs devant les éventuels champions, les Cavaliers de Cleveland. Menés par DeMar DeRozan et Kyle Lowry, les Torontois tenteront de détrôner LeBron James et les Cavs. Ce ne sera pas facile, mais les Raptors ont connu un bon début de saison et semblent de nouveau prêts à aller loin en séries.

L’ascension de Raonic

Milos Raonic poursuit son ascension et il semble prêt à véritablement éclore. Le tennisman de 26 ans est classé troisième au monde, un sommet en carrière et le plus haut classement pour un joueur canadien. Après avoir atteint une première finale en Grand Chelem en 2016, où il s’est incliné devant Andy Murray, Raonic tentera de devenir le premier Canadien à gagner l’un de ces tournois.

De Grasse vs Bolt

Les Championnats du monde d’athlétisme, à Londres, pourraient bien être la dernière occasion pour Andre De Grasse de se mesurer à Usain Bolt. Sans conteste l’homme le plus rapide sur la planète, Bolt, vainqueur des courses de 100, 200 et 4X100 mètres des trois derniers JO, ne cesse de parler de retraite. De Grasse a terminé deuxième du 200 m aux Jeux de Rio de Janeiro, en plus de gagner des médailles de bronze aux 100 m et relais 4X100 m.

La léthargie canadienne

Le Canadien de Montréal est la dernière équipe canadienne à avoir gagné la coupe Stanley, un exploit qui remonte à 1993. Les sept clubs canadiens ont été exclus des séries éliminatoires la saison dernière, mais le Tricolore, les Sénateurs d’Ottawa, les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary semblent en voie de se tailler une place cette année. Mené le gardien Carey Price, le Canadien semble être le mieux placé pour mettre fin à cette disette.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!