DAVOS, Suisse — L’entraîneur-chef d’Équipe Canada, Luke Richardson, a mis l’emphase sur les unités spéciales à l’occasion de leur seule séance d’entraînement avant la Coupe Spengler 2016, et cette décision s’est révélée déterminante dans l’accession du pays à la finale du tournoi.

Chris DiDomenico a inscrit le neuvième but des représentants de l’unifolié en avantage numérique en quatre matchs à la Coupe Spengler, tandis que le Canada l’emportait 3-2 contre le Dynamo de Minsk en demi-finale vendredi.

Chay Genoway a marqué le but gagnant et Marc-Antoine Pouliot a aussi marqué pour les Canadiens, qui ont ainsi vengé un revers de 7-4 contre le Dynamo en ouverture de tournoi.

Andrei Stepanov et Matt Ellison ont déjoué Zachary Fucale, qui a récolté sa troisième victoire d’affilée. L’ex-du Canadien de Montréal Ben Scrivens a subi la seule défaite des Canadiens jusqu’ici.

Le Canada n’a pas marqué plus d’un but avec l’avantage d’un homme pour la première fois du tournoi présenté à Davos, mais leurs huit jeux de puissance leur ont permis de facilement prendre le contrôle de la rencontre.

«Notre avantage numérique fonctionne à plein régime depuis le début du tournoi, donc nous voulions nous assurer de conserver le contrôle de la rondelle afin de provoquer des pénalités, et non d’en écoper. C’est ce que nous avons fait pendant la majeure partie de la rencontre», a évoqué Richardson.

«Nous nous sommes mis dans l’eau chaude vers la fin et ils ont marqué à cinq contre trois pour mettre de la pression, mais je crois que nous avons fait preuve de discipline en général.»

Le Canada affrontera en finale le HC Lugano en finale samedi.

Il s’agira d’une 12e finale en 16 ans pour le Canada à la Coupe Spengler. Il a gagné les éditions 2002, 2003, 2007, 2012 et 2015. Seul Davos compte plus de titres que le Canada dans ce tournoi, avec 15.

Lugano a écrasé Davos 4-0 dans l’autre demi-finale présentée vendredi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!