MONTRÉAL — La décision de Dominique Ducharme d’envoyer Carter Hart dans la mêlée après que Connor Ingram eut accordé deux cadeaux aux Suédois en demi-finale du Championnat mondial junior, mercredi, s’est probablement avérée sa plus salutaire du tournoi.

Il faut dire qu’Ingram n’a pas vraiment donné le choix à son entraîneur, qui lui avait fait confiance pour ce match crucial contre l’une des puissances du tournoi.

Le gardien originaire de la Saskatchewan a donné un but à Joel Eriksson Ek sur un tir inoffensif en désavantage numérique, puis il a laissé glisser une rondelle entre ses jambières en tentant de harponner Carl Grundstrom. Tout cela au cours des neuf premières minutes de jeu.

Hart, un espoir des Flyers de Philadelphie, s’est alors amené devant le filet canadien pour la première fois depuis le 29 décembre, alors que le Canada avait battu la Lettonie 10-2.

«J’ai eu quelques tirs dès le début qui m’ont permis de prendre mon rythme, a déclaré le principal intéressé. Il faut se préparer de la même manière chaque match, peu importe si je suis devant le filet ou non. C’est comme ça que j’aborde les choses.»

Et si l’état-major de la formation canadienne attendait qu’un des deux gardiens se lève pour s’emparer du poste de partant, Hart l’a finalement fait à l’aube de la finale. Mieux vaut tard que jamais, dira-t-on. La foule du Centre Bell a même scandé son nom à la fin du match lorsqu’est venu le temps de remettre le titre de joueur du match, un honneur qui lui est évidemment revenu.

«C’était assez  »cool », a admis Hart. En grandissant, j’étais un grand partisan du Canadien de Montréal. D’être en mesure de jouer ici, c’était incroyable. L’ambiance était électrique.»

Le gardien qui était pressenti comme le numéro 1 de l’équipe depuis quelques mois a finalement donné raison à ses patrons. Il a d’abord aidé les siens à écouler un désavantage numérique peu après son entrée dans le match en repoussant cinq tirs, et il a finalement été parfait contre les 28 tirs auxquels il a fait face au cours de la rencontre.

«Nous avons toujours dit que nous sommes en confiance avec nos deux gardiens, a déclaré Ducharme après la rencontre. Il s’est amené dans le filet et il a fait du bon travail. Il a été à son meilleur, il a été parfait ce soir. Je suis certain qu’il sera prêt pour demain.»

Pourtant, depuis le match contre la Lettonie, l’homme de confiance des Canadiens semblait être Ingram. Ce dernier avait perdu 3-1 contre les États-Unis avant d’aider sa troupe à signer une victoire peu convaincante de 5-3 contre la République tchèque en quarts de finale, lundi.

Ses statistiques n’avaient pourtant rien de flamboyantes. Il avait maintenu un taux d’efficacité de ,850 contre les Américains et un autre de ,842 contre les Tchèques pour un total de ,867.

Hart n’avait pas été bien plus convaincant, mais il avait tout de même connu de bons moments lors du camp d’évaluation et du match préparatoire contre la Finlande, le 19 décembre. Il avait aussi aidé les siens à battre la Russie 5-3 en ouverture de la ronde préliminaire à Toronto.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!