BROSSARD, Qc — Le directeur général du Canadien Marc Bergevin avait un message important à transmettre à ses homologues du circuit Bettman à deux semaines de la date limite des transaction: oubliez Mikhail Sergachev.

Fidèle à son plan selon lequel les équipes championnes se bâtissent avec des jeunes joueurs développés par l’organisation, Bergevin a déclaré qu’il était prêt à écouter les propositions de transactions des autres directeurs généraux de la LNH, mais précisé que pour l’instant le prix à payer était tout simplement trop élevé.

En ce sens, il a laissé entendre qu’il y avait «moins de cinq jeunes joueurs» de l’organisation qui étaient des intouchables, parmi lesquels il a explicitement nommé Sergachev.

«Je crois que nous avons les outils nécessaires. Pour ce qui est des transactions, le pouls en ce moment, et je veux être clair là-dessus, c’est que je ne donnerai jamais un jeune, comme Sergachev, afin de combler un ‘trou’ dans notre formation, a assuré Bergevin. On peut toujours regarder afin d’améliorer l’équipe, mais si le prix à payer est de sacrifier des jeunes qui seront au sein de l’organisation pendant 10 ou 15 ans, alors je ne le ferai pas.

«Par contre, si le prix descend, et qu’il est raisonnable pour l’organisation, autant à moyen qu’à long terme, alors je vais le faire», a-t-il dit.

Ainsi, contrairement à tous les observateurs qui prétendent que le Tricolore doit miser tout son avoir dès cette saison à cause de la fameuse «fenêtre d’opportunité» pour remporter la coupe Stanley, Bergevin a laissé entendre qu’il sera très prudent le 29 février prochain.

«Nous disposons d’une très bonne équipe, qui est dotée d’un leadership fort. Notre équipe est un amalgame de jeunes prometteurs et de vétérans aguerris, a d’abord résumé le principal intéressé. Vous savez, on dit souvent qu’une fois que nous sommes en séries éliminatoires, tout est possible. Il y a quelques équipes dans cette ligue qui sont dans une classe à part — les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington, notamment —, et ensuite les autres sont dans un groupe très serré. On ne sait jamais, avec les blessures, ce qui peut se produire. Mais notre principal objectif est d’accéder aux séries éliminatoires, ensuite nous verrons.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!