Pour la majorité des joueurs de football, un «Pro Day» est l’occasion de révéler leurs qualités athlétiques. Lundi, Antony Auclair a utilisé la journée qui lui était réservée pour afficher sa combativité et son endurance.

L’ailier rapproché de 23 ans du Rouge et Or de l’Université Laval s’est présenté devant 17 dépisteurs de la Ligue nationale de football malgré le fait qu’il avait été victime d’un claquage il y a environ dix jours.

Après sa session, l’athlète de Notre-Dame-des-Pins a dit avoir songé à la remettre à une date ultérieure, avant de se raviser.

«J’ai voulu leur montrer que je peux jouer malgré une blessure et que je peux être endurant, a expliqué Auclair lors d’une entrevue téléphonique.

«Tous les dépisteurs savaient que j’étais blessé et je pense avoir réussi à leur montrer que je pouvais jouer malgré ça, et que je suis un compétiteur.»

En dépit de sa blessure, l’athlète de six pieds six pouces et 254 livres a réalisé un bond vertical de 33 pouces et demi et un saut en longueur sans élan de neuf pieds, neuf pouces — deux indicateurs de la puissance de ses jambes et de sa force dexplosive.

Il a aussi enregistré 22 répétitions au développé couché avec un poids de 225 livres — une marque personnelle — et un chrono de 4,82 au sprint de 40 verges, une performance respectable compte tenu de sa condition physique.

«Je visais autour de 4,7 secondes (pour le sprint de 40 verges), a confié Auclair. Je suis heureux, mais le compétiteur que je suis est déçu.

«Mais je dois me répéter, ‘Hey, mon gars, tu es blessé’».

La dernière année aura été fort occupée pour Auclair, dont la saison a commencé en mai lorsqu’il a participé au Défi Est-Ouest du football universitaire canadien. Il est ensuite retourné avec le Rouge et Or, inscrivant 17 attrapés pour des gains de 229 verges et deux touchés, tout en affichant de belles qualités de bloqueur.

Lors de la finale de la Coupe Vanier, remportée 31-26 par le Rouge et Or contre les Dinos de l’Université de Calgary au terme d’un duel spectaculaire, Auclair a réussi six attrapés pour des gains de 70 verges et a marqué un touché.

En décembre, Auclair a été classé deuxième parmi les espoirs en prévision de la séance de sélection de la Ligue canadienne de football, le 7 mai. En janvier, il a participé au East-West Shrine game à St. Petersburg, en Floride, où il a rencontré des représentants de 25 formations de la NFL.

Mike Mayock, le spécialiste du repêchage au réseau NFL Network, est d’avis qu’Auclair a laissé une très favorable impression lors de ce match.

«Il est fort, il est endurant, il travaille fort mais il est un meilleur athlète, je pense, que les gens avaient anticipé. Il doit encore se développer, il ne sait pas encore ce qu’il fait ni comment négocier des tracés comme il devra le faire. Mais il a été habile pour capter le ballon et en raison de sa combinaison taille-poids-vitesse, je pense qu’il pourrait être choisi vers la fin du repêchage, même parmi une très bonne brochette d’ailiers rapprochés disponibles cette année.»

Après ce match, Auclair a amorcé sa préparation pour son «Pro Day». Maintenant, il compte prendre un peu de temps pour se reposer, bien que cette trêve ne devrait pas être très longue puisqu’il a été invité à cinq entrevues en préparation pour la séance de sélection de la NFL, qui se tiendra à Philadelphie du 27 au 29 avril.

«Je vais me reposer cette semaine, c’est certain, a-t-il affirmé. J’ai une blessure, et je dois en prendre soin.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!