DÉTROIT — Voici les cinq moments-clés du match entre le Canadien de Montréal et les Red Wings de Detroit, samedi, au Joe Louis Arena.

Petit miracle de Mrazek

Même si le Canadien avait envoyé sa formation «B» dans la mêlée pour son dernier match au calendrier régulier, les hommes de Claude Julien ont amorcé le match en force. Le gardien des Red Wings Petr Mrazek a réalisé un arrêt spectaculaire pour garder le pointage vierge. Lors d’une descente à deux contre un, Steve Ott a effectué une remise parfaite en direction d’Alex Galchenyuk. Ce dernier a dévié la rondelle vers l’ouverture, mais Mrazek a stoppé la rondelle au vol avec son bâton pour priver — pour l’instant — Galchenyuk d’un 17e but cette saison.

L’avantage de la patinoire

Dans le cadre de l’avant-dernier match au Joe Louis Arena, les Red Wings ont profité d’un bond favorable pour ouvrir la marque à 10:44. Le dégagement d’Andreas Martinsen a atteint une tige tenant les baies vitrées en place et la rondelle est revenue de l’autre côté de la zone sur la lame du bâton de Darren Helm. Ce dernier a rejoint Frans Nielsen à l’embouchure du filet et Nielsen a effectué une belle manoeuvre vers son revers pour battre le gardien Charlie Lindgren dans le haut du filet.

Un boulet de canon de Beaulieu

Le Tricolore a créé l’égalité en avantage numérique après 4:19 de jeu en deuxième période, gracieuseté de Nathan Beaulieu. Quelques instants après que Paul Byron eut fendu l’air alors qu’il profitait d’un filet désert, la rondelle est revenue à la pointe, où Beaulieu était posté. Le jeune défenseur a profité de beaucoup d’espace et s’est avancé avant de décocher un puissant lancer frappé. Le gardien Petr Mrazek n’a rien vu, lui qui avait la vue voilée par Byron et Brendan Gallagher.

Des gardiens généreux

Les deux équipes ont ajouté un but avant la fin du deuxième vingt et les deux gardiens s’en voudront peut-être un peu. Charlie Lindgren a cédé sur un lancer sur réception de Dylan Larkin qui s’est faufilé entre son bloqueur et sa jambière gauche. Quelques minutes plus tard, Petr Mrazek a échappé un tir de loin de Nikita Nesterov et Artturi Lehkonen a profité du retour pour marquer son 18e but de la saison, son quatrième lors des quatre derniers matchs du Canadien.

Galchenyuk a le dernier mot

Si Alex Galchenyuk avait été la première victime du gardien Petr Mrazek en première période, c’est le jeune attaquant américain qui a eu le dernier mot en tranchant en prolongation. Un bête revirement du défenseur Mike Green dans son territoire a permis à Nikita Nesterov de récupérer le disque. Nesterov a ensuite fait la passe à Galchenyuk, qui a déjoué Mrazek à l’aide d’un bon tir sur réception. Galchenyuk domine la LNH avec cinq buts en prolongation cette saison.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!