Samedi dernier, lors de son assemblée annuelle, Canada Soccer a approuvé à l’unanimité l’instauration de la Première Ligue Canadienne de soccer (PLC), qui pourrait amorcer ses activités dès 2018.

Hamilton et Winnipeg sont pour le moment les marchés fondateurs de ce circuit canadien. Calgary, Edmonton, Ottawa et Halifax pourraient s’y ajouter au cours des prochains mois. Les propriétaires des Tiger-Cats de Hamilton et des Blue Bombers de Winnipeg sont derrière les initiatives de leurs villes respectives et d’autres propriétaires de la LCF pourraient leur emboîter le pas. Selon Canada Soccer, il y aurait dix villes intéressées par la PLC.

L’arrivée prochaine d’un circuit professionnel, indépendant de la MLS, de la NASL et de la USL, et parallèle au programme des équipes nationales représente une percée importante pour le soccer d’ici. L’absence d’une telle ligue a longtemps représenté le plus grand manque à combler à ce niveau.

Il faut s’attendre à ce que, à l’instar de la LCF, la PLC ait un quota minimal de joueurs canadiens par équipe. Une mesure qui favoriserait de façon exponentielle le développement du talent local, en permettant à de nombreux joueurs, issus des programmes universitaires notamment, de poursuivre leur carrière au niveau professionnel.

Le club champion de la Première Ligue Canadienne aura droit à un laissez-passer pour la Ligue des champions de la CONCACAF, ce qui pourrait chambouler le système actuel, qui voit le gagnant du Championnat Canadien [disputé entre Vancouver, Toronto, Montréal (MLS), Edmonton (NASL) et Ottawa (USL)] représenter l’unifolié au tournoi continental.

L’objectif de Canada Soccer est de voir la PLC prendre son envol à l’automne 2018, après le Mondial en Russie, mais il n’est pas impossible qu’on doive attendre le début de l’année suivante pour assister au tout premier duel de cette ligue 100% canadienne.

La candidature prend de la vitesse
La candidature État-Unis–Canada–Mexique pour le Mondial de 2026 pourrait recevoir un appui de taille, alors que le Congrès annuel de la FIFA se tient cette semaine à Bahreïn.

Le comité tripartite pourrait en effet bénéficier d’une motion lui garantissant l’obtention du plus grand rendez-vous sportif international s’il présente un projet jugé viable par les membres de la FIFA avant la fin mars 2018, période durant laquelle aucune autre candidature ne pourrait être déposée.

Le vote aura lieu demain et, dans les coulisses de Manama, on dit déjà qu’il ne devrait s’agir que d’une formalité.

Dzemaili enfin à Montréal
Le tout nouveau joueur désigné de l’Impact, Blerim Dzemaili, est arrivé dans la métropole hier.

Malgré la fatigue du vol et le décalage horaire, l’enthousiasme qu’il ressent face à ce nouveau défi était palpable. L’international suisse prendra part à son premier entraînement aujourd’hui et se dit à la disposition de Mauro Biello pour le match de samedi face au Crew de Columbus, au Stade Saputo.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!