NASHVILLE — Corey Perry a été crédité du but gagnant après 10:25 de jeu en prolongation et les Ducks d’Anaheim ont gaspillé une avance de deux buts avant de vaincre les Predators de Nashville 3-2, jeudi, lors du quatrième match de la finale de l’Association Ouest.

Perry a tranché quand son lancer décoché à partir du coin de la patinoire a dévié contre le bâton du défenseur des Predators P.K. Subban avant de franchir la ligne des buts. La LNH avait d’abord accordé le but à Nate Thompson, qui luttait avec Subban devant le filet.

«Je voulais simplement créer de la circulation devant le filet, a raconté Perry. C’est ce que l’on dit toujours en prolongation: il suffit d’envoyer la rondelle au filet et on ne sait jamais ce qui peut arriver.»

Il s’agit pour Perry d’un troisième but gagnant en prolongation depuis le début du tournoi printanier, ce qui égale un record de la LNH établi par Mel Hill en 1939 et égalé une première fois par Maurice Richard en 1951.

Les Ducks ont mis fin à la séquence de 10 victoires des Predators devant leurs partisans en séries éliminatoires, en plus de créer l’égalité 2-2 dans la série.

«Nous avions été malmenés lors du match précédent, alors c’est agréable d’avoir rebondi et d’avoir partagé les victoires à Nashville, a mentionné l’attaquant des Ducks Andrew Cogliano. C’est maintenant une série au meilleur de trois matchs.»

Le match no 5 sera présenté samedi, à Anaheim.

Rickard Rakell et Nick Ritchie ont aussi marqué pour les Ducks, qui ont pris les devants 2-0 avant d’ouvrir la porte aux Predators en accumulant les punitions en troisième période.

Subban et Filip Forsberg, avec 34,5 secondes à faire en temps réglementaire, ont orchestré la remontée des Predators.

Gibson a repoussé 32 lancers. À l’autre bout de la patinoire, Pekka Rinne a effectué 33 arrêts.

«C’est décevant, a admis Forsberg. Nous n’avons pas bien joué en première période. C’est difficile à accepter. Ils ont une bonne équipe et nous ne pouvons par leur permettre de prendre les devants par deux buts aussi facilement.»

Les Ducks ont outrageusement dominé leurs rivaux en première période, ayant l’avantage 14-2 au chapitre des tirs au but. Cependant, ils ont déjoué Rinne une seule fois, quand Rakell a décoché un puissant lancer frappé à 11:30. Rinne a été battu du côté du bloqueur.

Les Predators ont joué avec plus de mordant au retour du vestiaire. Gibson a toutefois fermé la porte, frustrant notamment Forsberg en s’étirant de tout son long.

Ritchie a ensuite freiné l’élan des locaux en creusant l’écart à 10:22. Un revirement en zone neutre a permis aux Ducks de contre-attaquer rapidement. Ritchie s’est ensuite servi du défenseur des Predators Roman Josi comme écran avant de surprendre Rinne à l’aide d’un tir haut du côté de la mitaine.

Les Predators ont connu leurs meilleurs moments en troisième période. Subban a finalement réduit l’écart avec 6:27 à faire, quelques instants après que les Ducks eurent écoulé une pénalité. Son tir de la pointe s’est faufilé à travers la circulation.

Les défenseurs des Ducks Kevin Bieksa et Josh Manson ont ensuite écopé deux punitions dans un intervalle de 29 secondes, offrant un avantage à cinq contre trois aux Predators pendant 91 secondes. Les locaux n’ont pu en profiter, mais ce n’était que partie remise.

Forsberg a finalement semé l’hystérie au Bridgestone Arena dans la dernière minute de la troisième période, après que Rinne eut été remplacé par un attaquant supplémentaire. Un tir de James Neal a dévié haut dans les airs. Quand la rondelle est réapparue derrière le filet de Gibson, Viktor Arvidsson a rejoint Forsberg devant le filet. L’attaquant suédois s’y est pris par deux fois avant de battre Gibson.

Perry a toutefois permis aux Ducks de se racheter avant la fin.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!