Le boxeur David Whittom reposait dans un coma artificiel à l’hôpital Saint John Regional lundi après avoir été opéré d’urgence afin de traiter une hémorragie au cerveau découlant d’un violent K.-O..

Le vétéran âgé de 38 ans repose dans un état stable, a précisé son entraîneur François Duguay.

Whittom (12-24-1), qui est originaire de Saint-Quentin, au Nouveau-Brunswick, mais qui habite Québec, s’est fait passer le K.-O. au 10e round du combat pour le titre canadien des lourds légers contre Gary Kopas (8-11-2), de Saskatoon, samedi soir à Fredericton.

Il s’est relevé du tapis et semblait bien aller alors qu’il quittait l’amphithéâtre en compagnie de sa copine et de sa mère, a ajouté Duguay. Mais sa copine a appelé peu de temps après, alors qu’ils arrivaient à l’hôtel, et a dit que Whittom souffrait de violents maux de tête, qu’il suait abondamment et qu’il avait des nausées. Il a été transporté à l’hôpital de Fredericton avant d’être transféré vers Saint-Jean, où on a posé un diagnostic de blessure au cerveau.

L’intervention chirurgicale a été réalisée tôt dimanche matin. Duguay a mentionné que les médecins avaient déterminé que son état de santé progressait et qu’il était apte à se soumettre à un test d’imagerie par résonance magnétique.

Whittom, jadis un boxeur super-moyen prometteur qui a affronté des aspirants aux titres majeurs tels qu’Adrian Diaconu, Eleider Alvarez, et l’éventuel champion de la WBC Adonis Stevenson, a perdu 19 de ses 21 derniers combats. Il livrait son premier combat en 14 mois.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!