Archives Métro Marie-Eve Drolet à Sotchi en 2014

MONTRÉAL — La double médaillée olympique en patinage de vitesse sur courte piste, Marie-Ève Drolet, a annoncé sa retraite par voie de communiqué diffusé par Patinage de vitesse Canada (PVC), jeudi.

Drolet, qui est âgée de 35 ans, a fait un retour sur la scène internationale l’an dernier après avoir donné naissance à son premier enfant en janvier 2015. En 2016-2017, Drolet a pris part à cinq Coupes du monde, au cours desquelles elle a mérité deux médailles de bronze, ainsi qu’aux Championnats du monde, où elle a pris le 10e rang au classement général.

La Saguenéenne n’a pas révélé les motifs exacts de sa décision, à deux mois des essais olympiques canadiens, mais elle a laissé entendre «qu’il fallait faire un choix entre ma carrière sportive et ma vie de famille».

«Au cours des années, beaucoup de choses ont changé: le sport en soi et, au niveau plus personnel, ma vie familiale et mes priorités ainsi que mon adaptation à ces nouvelles réalités, a dit la médaillée de bronze du relais féminin des Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et d’argent à la même épreuve en 2014 à Sotchi. En tant que mère maintenant, je suis certaine que je serai fière et que je ne regretterai jamais d’avoir fait le choix de m’occuper pleinement de ma famille.»

Drolet a décroché un total de 36 médailles sur la scène internationale senior, soit deux aux Jeux olympiques, six aux Mondiaux, 26 en Coupes du monde et deux aux Mondiaux par équipes.

«Ma participation aux Jeux olympiques de Sotchi et ma médaille gagnée au relais avec les filles a été une récompense pour tous mes efforts et sacrifices», a-t-elle relaté.

Il s’agit d’une deuxième retraite pour Drolet, qui avait accroché ses patins une première fois à la suite des Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002, avant de revenir en vue des essais pour les Jeux de Vancouver en 2010.

«Les retours que Marie-Ève a réussi à faire au cours de sa carrière, notamment après avoir eu son premier enfant, sont phénoménaux et resteront gravés longtemps dans la mémoire des Canadiens», a mentionné la présidente de PVC, Cathy Priestner Allinger.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!